Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Expulsions, arrestations, violences : le calvaire des migrants africains: Sous la Coupole, le racisme dénoncé par les conseillers de la FDT




Expulsions, arrestations, violences : le calvaire des migrants africains: Sous la Coupole, le racisme dénoncé par les conseillers de la FDT
«Le racisme ne fait pas partie de la culture de ce pays même si des responsables tentent aujourd’hui de faire  installer la discrimination à l’encontre des migrants africains en multipliant dangereusement les amalgames. »   C’est un point d’information sous forme de mise en garde que le Groupe fédéral pour l’unité et la démocratie a fait, mardi 19 juin, devant la Chambre des conseillers.
Tout a commencé la semaine passée avec une flambée des violences subies par plusieurs dizaines de migrants africains. A Rabat, Casablanca, Nador et Taourirt, de vastes campagnes d’arrestations ont été organisées. Des expulsions de migrants subsahariens –même les  immigrés dûment munis du statut de réfugiés ou en situation de séjour régulière  n’ont pas été épargnés- ont eu lieu. « Des expulsions à la pelle qui nous valent d’être à raison  accusés par le Haut commissariat aux réfugiés  de non-respect des conventions en la matière. Au cours de ces campagnes aveugles et arbitraires,  des mineurs ont été expulsés contrairement à tous les usages et surtout au droit international humanitaire. Qui veut faire du Maroc un pays raciste, non respectueux des conventions internationales relatives à la protection des droits des migrants ? », s’interroge avec force un activiste des droits humains.
A la Chambre haute, mardi dernier, le président du Groupe parlementaire de la FDT a rompu un silence coupable  pour dénoncer « un comportement indigne dans un pays qui a fait de l’ouverture, de la tolérance et du vivre ensemble une marque de fabrique ». « Le Groupe fédéral pour l’unité et la démocratie demande au gouvernement de prendre les mesures appropriées et urgentes pour que soit respectée la dignité des migrants quelle que soit leur nationalité, la couleur de leur peau ou leur religion. Nous demandons au gouvernement de respecter ses engagements internationaux pour garantir et protéger les droits des immigrés et leurs familles, de respecter les principes portés par les conventions internationales humanitaires ratifiées par le Maroc pour que soient protégés les droits de cette population », a martelé Mohamed Diidâa. « Ces immigrés africains sont arrêtés dans des conditions contraires au droit et font l’objet de mauvais traitements alors que le gouvernement est responsable de la protection de leurs droits », a-t-il poursuivi.
Les évènements de Taourirt ont fait bondir les représentants de la centrale syndicale FDT à la Chambre des conseillers. Dans un campement, les migrants subsahariens ont été attaqués à coup de pierres et d’armes blanches par des individus. La FDT n’hésite pas à mettre en cause les autorités qui se sont mêlées à ces violences et exactions. « La terreur a été telle à Taourirt que ces immigrés ont fui dans les forêts et les montagnes pour échapper aux autorités locales », soutient le président du Groupe parlementaire fédéral pour l’unité et la démocratie qui s’insurge contre le calvaire vécu, au Maroc, par ces migrants « roués de coups, attaqués par des jets de pierres et pillés du très peu qu’ils possèdent ». « Il faut que cesse cette schizophrénie qui donne à voir le Maroc s’indigner quand ses ressortissants à l’étranger sont maltraités mais qui ne fait pas mieux pour ces migrants qu’il accueille», s’exclame M. Diidâa
A l’évidence,  le gouvernement Benkirane est confronté à ses propres contradictions, entre un ministre des  Affaires étrangères, l’islamiste Saadeddine El Otmani qui n’en finit pas de vanter l’africanisme du Maroc et son pair de l’Intérieur, le haraki Mohand Laenser dont les services n’hésitent pas, selon le Groupe parlementaire de la FDT,  « à casser de l’Africain ». Un désordre et un racisme qui sont pourtant loin d’être ordinaires…
 
 
 
 

Narjis Rerhaye
Vendredi 22 Juin 2012

Lu 794 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs