Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Explosions à la voiture piégée, un quotidien somme toute normal en Irak

Plus d’une cinquantaine de personnes à Bagdad et Mossoul font les frais d’un conflit confessionnel sanglant entre sunnites et chiites




Explosions à la voiture piégée, un quotidien somme toute normal en Irak
Au moins une quarantaine de personnes ont été tuées dimanche en Irak, dont 30 dans l’explosion de voitures piégées dans la province de Bagdad, portant à plus de 620 le bilan des morts dans les violences depuis début octobre, selon des responsables. Les explosions de neuf voitures piégées, qui ont touché huit quartiers majoritairement chiites de la capitale irakienne et de ses environs, ont fait au moins 30 morts et 90 blessés, ont rapporté des responsables médicaux et de sécurité. Au moins 12 personnes ont été tuées dimanche dans l’explosion d’une voiture piégée contre une banque de Mossoul (nord) où des soldats irakiens faisaient la queue pour retirer leur salaire, a-t-on appris auprès d’un responsable militaire et d’un médecin. Parmi les 12 tués figurent des civils et des soldats, sans qu’il ne soit possible dans l’immédiat de déterminer leur nombre respectifs, précisent les mêmes sources ajoutant qu’une vingtaine de personnes ont été blessées dans l’attaque. Dans cette même ville de Mossoul (nord), une voiture piégée a explosé près d’un barrage de l’armée tuant une femme et blessant huit personnes, et des hommes armés ont abattu deux civils chiites dans la région de Mouqdadiyah, au nord-est de Baqouba.

A Bagdad une autre attaque s’est déroulée dans le quartier de Shaab, dans le nord de la capitale, où deux voitures piégées ont explosé dans une zone commerciale faisant au moins cinq morts et 17 blessés.
 Les sept autres explosions ont eu lieu dans les quartiers de Bayaa, Baladiyat, Machtal, Hourriya et Dora à Bagdad et à Saba al-Bur, une banlieue nord de la capitale ainsi qu’à Nahrawan, au sud de la capitale.  A Machtal, l’attaque a ciblé une gare routière tandis qu’à Bayaa, Doura et Saba al-Bur, ce sont des zones commerciales qui ont été touchées. Pour limiter le risque d’attentats à la voiture piégée, les autorités irakiennes avaient mis en place le mois dernier une circulation alternée à Bagdad, sans que cette mesure ne parvienne à enrayer la spirale de violences.
Ces nouvelles attaques surviennent alors que l’Irak connaît ses pires violences depuis cinq ans, quand le pays sortait d’un conflit confessionnel sanglant entre sunnites et chiites, et alors que la guerre en Syrie voisine fait craindre un débordement transfrontalier.
Cette recrudescence des violences coïncide avec un mécontentement croissant de la minorité sunnite, au pouvoir sous Saddam Hussein, à l’encontre du gouvernement dominé par les chiites, accusé en particulier de multiplier les arrestations arbitraires.
L’ONU et de nombreux diplomates ont appelé le gouvernement du Premier ministre chiite Nouri al-Maliki à adopter des réformes pour éviter une plus grande marginalisation des sunnites qui risque de favoriser leur recrutement par les groupes extrémistes. La paralysie de l’appareil politique, associée à une corruption endémique et à une défaillance des services publics, contribuent à alimenter l’instabilité dans le pays
AFP

Libé
Lundi 28 Octobre 2013

Lu 386 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs