Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Explosion près d'un bâtiment des renseignements militaires en Egypte

Quatre gardes blessés




Explosion près d'un bâtiment des renseignements militaires en Egypte
Une explosion a eu lieu dimanche à proximité d'un bâtiment des services de renseignement militaire dans le nord de l'Egypte, a annoncé la télévision officielle.
Quatre personnes ont été blessées, ont indiqué à l'AFP des sources médicales dans la province de Charqyia, dans le delta du Nil. Selon l'agence officielle Mena, il s'agit de quatre gardes chargés de la surveillance du bâtiment.
Cette explosion intervient alors que le pays a été frappé par deux attentats en moins d'une semaine. Mardi, un attentat suicide à la voiture piégée contre la police a fait 15 morts à Mansoura, également dans le delta du Nil, et jeudi, une bombe a explosé au Caire, blessant cinq personnes dans un bus.
 Au lendemain de l'attaque de Mansoura, pourtant revendiquée par des jihadistes disant s'inspirer d'Al-Qaïda et critiquant ouvertement les Frères musulmans du président destitué Mohamed Morsi, les autorités ont accusé la confrérie et l'ont déclarée "organisation terroriste".
 Un climat de tension règne depuis dans le pays, où les centaines de milliers de membres du mouvement islamiste sont désormais passibles de peines allant jusqu'à cinq années de prison s'ils manifestent ou s'ils possèdent des écrits ou des enregistrements des Frères musulmans.
 Depuis la destitution le 3 juillet de M. Morsi, les autorités, dirigées de facto par l'armée, ont lancé une répression sanglante contre ses partisans, qui a fait à ce jour plus de 1.000 morts et des milliers d'arrestations dans les rangs islamistes.
Par ailleurs, un étudiant a été tué samedi et une centaine d'autres arrêtés lors d'affrontements entre la police et des partisans des Frères musulmans qui ont incendié un bâtiment de l'Université Al-Azhar au Caire, au lendemain de heurts ayant fait cinq morts à travers le pays.
 Au total, ce sont plus de 350 manifestants pro-Morsi qui ont été arrêtés depuis vendredi en Egypte. 
 La police a annoncé avoir désamorcé une bombe placée dans un bus au Caire, quelques jours après une explosion ayant fait plusieurs blessés dans la capitale.
 Dans l'Université d'Al-Azhar, des étudiants islamistes ont interrompu un examen à la faculté de commerce et mis le feu au bâtiment, provoquant une intervention des forces de l'ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogènes pour les disperser, a indiqué une source de sécurité.
Les partisans des Frères musulmans sont remontés contre la direction d'Al-Azhar, la plus haute institution sunnite, dont dépend l'université, qui a soutenu l'armée lors de la destitution de M. Morsi début juillet.

AFP
Lundi 30 Décembre 2013

Lu 361 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs