Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Exclusion de la Faculté de Safi des mesures d'urgence : Le SNESup monte au créneau




L'exclusion de la Faculté polydisciplinaire de Safi des mesures d'urgence annoncées par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique ne cesse de susciter l'indignation des différents intervenants locaux. Dernière en date, celle exprimée par le bureau local du Syndicat national de l'enseignement supérieur, qui, dans un communiqué diffusé le 4 avril 2012, se déclare étonné par cette exclusion et met le ministère de tutelle devant ses responsabilités quant aux retombées de cette décision, tout en affirmant que toute réforme visant les Facultés polydisciplinaires ne pourrait aboutir avec l'exclusion de celle de Safi.
Réunis en conclave pour débattre des moyens et scénarios possibles pour la transformation de la FP en une ou plusieurs Facultés spécialisées offrant la possibilité des études supérieures en licence, master et doctorat (système LMD) en rapport avec l'accord conclu entre le bureau national du SNES d'une part, et le ministère de tutelle comme annoncé dans un communiqué conjoint le 25 janvier 2012, les professeurs de la FP de Safi ont passé en revue les différents handicaps auxquels sont confrontées les missions assignées à leur établissement dont les professeurs et les étudiants se trouvent otages d’un cadre juridique et institutionnel défavorable à la recherche scientifique et aux études supérieures.
A cet effet, le bureau local salue l'adoption du dossier des FP par le bureau national du SNES dans le cadre des pourparlers engagés avec le ministère de tutelle, adopte la constitution d'une commission spéciale issue de l'assemblée générale et composée des trois filières enseignées à la FP de Safi, avec pour mission la réalisation d'une étude approfondie et participative autour des perspectives des formations et de la recherche scientifique, et la soumettre après 15 jours au bureau local qui la présentera à l'assemblée générale pour validation puis lors du colloque qui sera organisé par le bureau régional.
Le communiqué  appelle à la capitalisation des acquis de la FP de Safi en termes de formations initiales, tout en incitant la commission spéciale à élaborer une plateforme en concertation avec le conseil de la Faculté. 
Malgré la campagne initiée par plusieurs parties pour faire avorter le débrayage initié par le Syndicat national de l'enseignement (FDT) pour défendre les acquis et  l'avenir de l'école publique, la grève et le sit-in organisés par le secrétariat provincial du SNE à Essaouira ont, en effet, été couronnés de succès.
Une tension a accompagné cette grève depuis son annonce par le bureau national : un appel au boycott de la grève et du sit-in a été étrangement lancé sur Facebook par le responsable d'un  certain syndicat, des notes internes relayées par des directeurs de collèges à Essaouira ont demandé aux professeurs de se déclarer en grève et de signer leur avis, des inspecteurs ont débarqué le même jour à l'école du secrétaire provincial du SNE à Essaouira et des menaces de retenue de salaire ont été proférées.
« C'est un mauvais présage pour les libertés syndicales à Essaouira. On ne comprend toujours pas les dessous de ces initiatives qui ont coïncidé avec le jour de grève», s'est interrogé un responsable du SNE/FDT.
Pourtant, la grève et le sit-in ont connu un franc succès grâce à la mobilisation et l'adhésion des militantes et militants du SNE qui ont répondu présent sous un ciel généreusement pluvieux. Les participants ont scandé des slogans contre les politiques publiques en matière d'éducation et de formation, et appelé à rompre avec les politiques improvisées et financées pourtant par l'argent des contribuables gaspillé à cause des innombrables ratages qui ternissent l'image de l’enseignement.
Au niveau local, le secrétariat provincial a réitéré son appel au respect des libertés syndicales, la résolution des dossiers toujours en instance tel que celui du secteur scolaire de Tagoult, entre autres.

Abdelali Khallad
Vendredi 6 Avril 2012

Lu 960 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs