Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Evacuation par hélicoptère médicalisé d’un prématuré de Guelmim vers le CHU de Marrakech

La maman avait été admise à l'hôpital Mohammed V de Dakhla pour y accoucher




Un prématuré de sexe féminin a été transféré dernièrement de Guelmim au Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI de Marrakech à bord d'un hélicoptère du service mobile de secours et de réanimation (SMUR), relevant de la délégation régionale de la santé de Laâyoune.
Le nouveau-né a été héliporté accompagné d'une équipe médicale et paramédicale, tandis que sa mère a été transportée au centre médical régional de Laâyoune en vue de poursuivre le traitement et bénéficier de séances d'hémodialyse, indique un communiqué du ministère de la Santé, transmis à la MAP, rappelant que cette intervention médicale urgente est la dixième du genre à être effectuée à l'aide d'un hélicoptère médicalisé du SMUR de la région de Laâyoune.
La maman, âgée de 33 ans, avait été admise à l'hôpital Mohammed V de Dakhla pour y accoucher, signale la même source, précisant qu'en raison de certaines complications, il a été procédé à une césarienne. L'équipe médicale avait alors décidé de transférer la maman vers le Centre hospitalier régional de Laâyoune.
Le bébé, qui devait être évacué vers le CHU Mohammed VI de Marrakech, a dû être admis à Guelmim en raison des mauvaises conditions météorologiques ayant sévi dans la nuit de mardi à mercredi empêchant l'hélicoptère de poursuivre sa route vers Marrakech. Une fois la météo devenue clémente, le bébé a été enfin transféré vers le CHU de Marrakech dans des conditions sécurisées.
Cette opération d'évacuation a été effectuée avec succès grâce à la coordination efficiente entre le service d'aide médicale urgente, le service mobile d'urgence et de réanimation de Laâyoune, la délégation provinciale de la santé de Guelmim et le CHU Mohammed VI de Marrakech, souligne le communiqué.
L'intervention d'urgence à l'aide d'un hélicoptère médicalisé a contribué sensiblement à améliorer la prise en charge médicale des cas critiques, notamment dans les zones reculées et difficiles d'accès dans les provinces du Sud du Royaume, souligne le ministère.

Mardi 18 Août 2015

Lu 366 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs