Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Etats-Unis : Une actrice du film anti-Islam porte plainte contre le producteur




Etats-Unis : Une actrice du film anti-Islam porte plainte contre le producteur
Une actrice ayant participé au film anti-Islam «L’innocence des musulmans», qui a provoqué des violences meurtrières dans plusieurs pays arabes, a porté plainte mercredi à Los Angeles contre son producteur, affirmant avoir été trompée sur les intentions du film.
Cindy Lee Garcia, première actrice du film à s’être fait connaître après l’explosion des violences le 11 septembre dernier, qui ont provoqué la mort de plus de 30 personnes dont l’ambassadeur américain à Benghazi (Libye), porte plainte pour invasion de la vie privée, fraude, calomnie et volonté de nuire.
La plainte, déposée devant la Cour supérieure de Los Angeles, vise Nakoula Basseley Nakoula, un copte (chrétien d’Egypte) de 55 ans résidant près de Los Angeles, qui a reconnu avoir aidé à la fabrication du film et qui avait été condamné en 2010 pour fraude bancaire, écopant de 21 mois de prison.
Selon les médias américains, M. Nakoula se serait dissimulé derrière le pseudonyme Sam Bacile pour communiquer sur le film, avant d’être identifié.
Mme Garcia porte également plainte contre le site de vidéos YouTube et sa maison-mère Google, qui diffusent des extraits du film.
L’actrice affirme que les acteurs du film — une production amateur et grossièrement doublée — ont été trompés et ont participé au tournage sans connaître son intention véritable.
«M. Bacile a affirmé que (L’innocence des musulmans) était un film d’aventures sur l’Egypte ancienne», peut-on lire dans la plainte.
Mais Mme Garcia a finalement découvert qu’il s’agissait d’un tout autre film et sa vie est en danger, poursuit la plainte. «Elle est l’objet de menaces de mort sérieuses, a peur pour sa vie et pour celle de son entourage».
L’actrice réclame à la justice le retrait définitif de la vidéo de YouTube, expliquant qu’elle souffre de détresse émotionnelle et doit faire face à des revers financiers et à la «destruction de sa carrière et de sa réputation».
Le film, avec ses fausses barbes et ses décors de pacotille, prétend raconter la vie du Prophète Mohamed, en présentant les musulmans comme immoraux et violents.
M. Nakoula, qui a été entendu par la police dans la nuit de vendredi à samedi, est sorti libre dans la nuit et vit depuis avec sa famille dans un lieu maintenu secret.

AFP
Vendredi 21 Septembre 2012

Lu 353 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs