Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Etat d'urgence dans la région du lac Tchad

N’Djamena demande plus de moyens régionaux contre Boko Haram




Les autorités tchadiennes ont annoncé lundi avoir décrété l'état d'urgence dans la région du lac Tchad à la suite d'une série d'attaques menées par les jihadistes de Boko Haram.
 Le ministre tchadien des Communications, Hassan Sylla Bakari, a précisé que cette mesure renforcerait les pouvoirs de contrôle des forces de sécurité.
 Dimanche, deux femmes kamikazes ont tué au moins trois personnes et en ont blessé une dizaine d'autres à Ngouboua, un village de pêcheurs sur les rives du lac Tchad. Ce village abrite des Tchadiens déplacés ainsi que des réfugiés nigérians qui ont fui les violences de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest, le nouveau nom des insurgés de Boko Haram.
 Le 1er novembre, deux soldats et onze assaillants ont été tués lors de deux attaques dans cette même région.
Par ailleurs, le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, a demandé un plus fort engagement financier du continent africain dans la lutte contre le jihadisme alors que son pays, acteur clé dans ce domaine, souffre de difficultés économiques.
 "L'engagement coûte très cher (..) Nous sommes convaincus de la nécessité d'intervenir mais cela implique des moyens financiers, matériels conséquents", a-t-il dit au Forum international de Dakar sur la sécurité en Afrique.
 "En plus des engagements pris par l'Etat lui-même, il faut que l'engagement soit régional, continental avant d'être international", a poursuivi M. Faki.
 "Il faut un soutien conséquent. Les promesses, les annonces n'aident pas", a-t-il insisté, en pointant du doigt l'Union africaine.
 "L'armée tchadienne a déployé 2.500 soldats (...) sur plus de 3000 km pour atteindre Menaka, Tessalit, Kidal", au nord du Mali, lors de l'opération visant à déloger les jihadistes de ce pays, a-t-il rappelé.
 "Dans l'immensité du désert (..) une Toyota 4x4 fait 1.000 kilomètres par jour (...) le président Déby a l'habitude de dire que la Toyota c'est pas une voiture seulement, c'est une arme", a-t-il dit.
Le Tchad compte parmi les pays les plus pauvres du monde malgré la manne pétrolière.
 Le pays a commencé à exploiter du pétrole en 2003. La production était de l'ordre de 100.000 barils/jour en 2013 (département américain de l'Energie), et les revenus pétroliers lui ont permis notamment de moderniser son armée et de se doter d'un meilleur réseau routier.
 Mais la situation s'est fortement détériorée avec la chute des cours du baril sur les marchés internationaux, et le Tchad peine aujourd'hui à financer des guerres coûteuses alors que son armée est déployée sur des fronts multiples, au Mali et au Nigeria après la Centrafrique en 2013-2014.

Mercredi 11 Novembre 2015

Lu 134 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs