Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Et si la connaissance et l’innovation étaient la clé de la croissance ?


L’intégration régionale permettrait d’accélérer les évolutions nécessaires



Et si la connaissance et l’innovation étaient la clé de la croissance ?
«Il est devenu nécessaire pour les pays arabes de créer des emplois en adoptant un nouveau modèle de développement et en optant pour une économie fondée sur la connaissance et l’innovation ». Telle est l’idée centrale d’un rapport sur la région MENA intitulé «Transformer les économies arabes : avancer sur la voie de la connaissance et de l’innovation».
«Une approche participative est nécessaire pour catalyser les idées, l’énergie, les intérêts et les ressources des agents de changement et de la population dans son ensemble autour du nouveau modèle économique», précise ce rapport présenté lors d’un séminaire sur l’économie de la connaissance organisé mercredi à Rabat.
La question du modèle de développement et de l’emploi a été au centre de cette rencontre. Celle-ci a été organisée par le Centre de Marseille pour l’intégration en Méditerranée (CMI) à l’occasion de la publication dudit rapport, initié en collaboration avec la Banque mondiale (BM), la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (Isesco).
Ce rapport indique, dans ce sens, que «la compétitivité serait accrue grâce au développement de la connaissance…». De ce fait,  «la croissance se montre insuffisante pour créer des emplois». Il faut donc, selon cette étude, «mener des réformes pour développer des économies plus entrepreneuriales, créer des industries innovantes, disposer d’une main-d’œuvre plus instruite et plus qualifiée». Ce qui implique de s’atteler à un autre chantier, à savoir la formation des enseignants et l’amélioration  de la qualité de l’enseignement, en mettant en œuvre de nouveaux standards et en favorisant des partenariats avec des universités européennes ou asiatiques par exemple.
Face au défi de la création d’emploi, le document propose  un modèle de développement «basé sur la connaissance et l’innovation, adopté par de plus en plus de pays de par le monde, y compris des pays de faible niveau de revenu». Il s’agit d’adapter ce modèle aux spécificités de chaque pays arabe.
Pour les auteurs de ce rapport, «un tel modèle de développement nécessite un nouveau contrat «social» entre les autorités et les citoyens, ces derniers étant beaucoup plus impliqués qu’ils ne l’ont été jusqu’à présent». Il doit également  «tenir compte des spécificités et des capacités de chaque pays», indique le rapport.
Dans cette perspective, l’étude précise que «même si le lien entre économie, connaissance et croissance est évident, il n’est cependant pas automatique», en mettant en exergue l’exemple égyptien.  «L’exemple égyptien est édifiant car le pays affichait une croissance de 7 % avant la chute du régime de Hosni Moubarak, sans qu’il y ait pour autant une économie de la connaissance», indique-t-elle.
Par ailleurs, ledit document précise que seules «des politiques actives d’intégration régionale dans le monde arabe et autour de la Méditerranée permettraient d’accélérer les évolutions nécessaires» faisant allusion à la fermeture des frontières entre le Maroc et l’Algérie.
A cet égard, il souligne l’importance du processus d’intégration régionale pour booster les échanges commerciaux et développer les marchés du travail et les investissements.
L’étude note que «tout projet et toute réflexion» dans ce sens doivent donc «s’inscrire dans la perspective d’une intégration régionale qui est le moteur du changement». Une intégration plus profonde au sein de l’espace méditerranéen permettrait aussi d’accélérer le développement du monde arabe et le transfert de technologies, et bénéficierait à l’Europe car elle créerait une zone de croissance plus dynamique».
 Seul le développement de l’économie de la connaissance peut réduire le fossé entre les pays développés et ceux en voie de développement.

Mohammed Taleb
Vendredi 12 Avril 2013

Lu 483 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs