Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

…Et de trois pour le Festival national d’Ahwach à Ouarzazate




…Et de trois pour  le Festival national  d’Ahwach à Ouarzazate
Le Festival national des  arts d’Ahwach est de retour. Les passionnés de cette expression artistique et culturelle se donnent rendez-vous à Ouarzazate du 8 au 10 août 2014. Cette 3ème édition est marquée par une conception artistique visant à montrer la diversité de cet art et son étroite relation avec la vie quotidienne  (naissance, circoncision, mariage, récolte, etc ...). Trois grandes soirées animeront les douces et belles nuits de Ouarzazate. La majestueuse kasbah historique de  Taourirt offrira ses murailles, ses couleurs et son histoire comme décor pour les prestations artistiques prévues.
Ainsi, la scénographie mettra en valeur ce célèbre monument historique, reprenant un décor authentique inspiré de la vie naturelle des campagnes marocaines, elle sera réalisée par les artisans du cinéma de Ouarzazate. Pour le ministère de la Culture et les partenaires locaux, cette édition vise les mêmes objectifs : promouvoir et renforcer la position de Ouarzazate en matière d’activités culturelles et de loisirs à même d’attirer des visiteurs nationaux et internationaux, en plus de la valorisation de ce patrimoine et l’ouverture sur des expériences régionales et nationales. 
Le programme comprend une conférence sur Ahwach avec la participation de chercheurs et professeurs. Et cerise sur le gâteau, le  théâtre romain de la kasbah de Taourirt  abritera la soirée ‘’Abaraz N’ait Oumarg’’. Cette activité présente des joutes entre des  poètes dans une atmosphère d’émulation devant des confrères et chefs de tribus. En plus d’une exposition photo des grands noms de cet  art, des lieux de son exercice, des équipements et de ses ornements, il y aura une matinée au profit des  enfants. Un hommage sera rendu également à certains chercheurs et praticiens des arts Ahwach. 
Le mot ‘’Ahwach’’, d’origine amazighe, provient du mot ‘’Houch’’ c’est-à-dire «danser». C’est  un art  composé d’une  construction rythmique, d’une danse et d’une poésie. C’est une danse collective qui se pratique principalement dans le Souss, le Haouz et Draâ. Elle se joue dans des circonstances bien particulières, selon un rituel et  exige un espace spécifique, des vêtements et des ornements adéquats. 

Mustapha Elouizi
Jeudi 24 Juillet 2014

Lu 469 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs