Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Estimant que l’action militaire ne suffirait pas à mettre un terme à la guerre : Obama prône une stratégie de retrait d’Afghanistan




Estimant que l’action militaire ne suffirait pas à mettre un terme à la guerre  : Obama prône une stratégie de retrait d’Afghanistan

Le président américain Barack Obama estime que la seule action militaire ne suffirait pas à mettre un terme à la guerre en Afghanistan et suggère l’adoption d’une “stratégie de retrait” dans le cadre d’une politique globale pour ce pays.
Dans un entretien accordé à l’émission de CBS “60 minutes”, Obama a donné les grandes lignes de la stratégie américaine en Afghanistan et au Pakistan, dont il a demandé une révision à son administration et à son état-major et qu’il doit détailler prochainement.
Il a affirmé que cette politique révisée impliquerait plus de moyens pour le développement économique de l’Afghanistan, un travail diplomatique plus soutenu avec le Pakistan et davantage de coopération avec les alliés internationaux que sous la présidence de George Bush.
“Nous ne pouvons pas penser que la seule approche militaire en Afghanistan sera en mesure de résoudre nos problèmes”, a déclaré Obama. “Donc nous visons une stratégie globale. Et il y aura une stratégie de retrait (...) Il faut avoir à l’esprit que ce ne sera pas une dérive perpétuelle”, a-t-il ajouté.
Barack Obama avait notamment critiqué son prédécesseur pour avoir ordonné l’intervention en Irak en 2003 sans avoir préparé de plan de retrait des troupes et d’avoir laissé cette guerre le distraire de la situation en Afghanistan, où l’insurrection des taliban connaît un sursaut depuis de nombreux mois.
Admettant que la coalition internationale était loin de l’emporter sur ce front, Barack Obama a déjà ordonné l’envoi de 17.000 hommes supplémentaires en Afghanistan, où le contingent américain s’élève pour l’heure à 38.000 soldats.
Les autres pays de l’Otan comptent au total quelque 30.000 militaires sur place et la plupart d’entre eux sont réticents à l’envoi de nouvelles troupes. La situation dans ce pays, dont le président américain a fait sa priorité militaire, devrait être un des sujets majeurs du sommet de l’Otan les 3 et 4 avril prochains, où Obama sera présent à l’occasion de son premier grand voyage officiel.
Pour Obama, la “frontière déstabilisante” entre l’Afghanistan et le Pakistan constitue un des plus importants défis militaires.
Les forces internationales pensent que les taliban afghans, chassés du pouvoir en 2001, et des activistes d’Al Qaïda ont trouvé refuge dans le nord-ouest du Pakistan, d’où ils lancent leurs attaques contre le pays voisin.
“Ce sera une noix difficile à casser. Mais il n’est pas acceptable pour nous de nous reposer et de laisser des bastions de terroristes planifier et comploter”, a déclaré Obama.
Les forces américaines mènent une campagne de bombardements aériens contre les positions rebelles au Pakistan, mais ces frappes font de nombreuses victimes civiles et provoquent la colère des populations.
Les Etats-Unis considèrent la coopération du Pakistan comme une variable essentielle dans cette guerre et devraient, selon un responsable américain, tripler leur aide au développement et renforcer leur assistance militaire en direction de leur allié.
Les dirigeants américains craignent en outre que l’instabilité de la vie politique pakistanaise ne détourne le gouvernement d’Islamabad de la lutte contre les islamistes.
Barack Obama s’est déjà dit ouvert à un dialogue avec les taliban modérés et devrait annoncer plusieurs orientations stratégiques: renforcement des forces de sécurité afghanes, intensification de la lutte contre l’insurrection dans le Sud et l’Est et poursuite de la stratégie de protection des civils.
Plusieurs centaines de responsables civils devraient en outre être dépêchés dans le cadre de cette nouvelle stratégie.

Reuters
Mardi 24 Mars 2009

Lu 223 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs