Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Essaouira sans vaccin antirabique




Depuis environ trois mois, le bureau municipal d’hygiène de la cité des vents  souffre d’une sérieuse pénurie du vaccin antirabique.  Différents cas de morsures de chats ou de chiens qu’a connus la province dernièrement, notamment celui d’une infirmière, ont nécessité, d’après des sources sanitaires, une demande d’antidotes auprès de la municipalité de Chichaoua. 
Une situation inquiétante due, d’après des sources confirmées, à des transferts dans les rubriques du budget effectué par  l’ex-conseil municipal qui n’a pas épargné le crédit pour l’achat de la dotation annuelle du vaccin antirabique auprès de l’Institut Pasteur. Ce dernier, a toutefois mis à la disposition de la municipalité  une quantité limitée en attendant la solution du problème en 2016.
Un autre facteur accentue, d’après un édile, le problème de rupture de  stock du vaccin antirabique : la capitale de la province assume à elle seule tous les cas des morsures provenant des différentes communes qui compte cinq municipalités. A cet effet, la création de bureaux municipaux d’hygiène dans chaque municipalité s’impose en vue de faire face à ce problème qui n’a que trop duré.
Et en attendant le budget 2016, les  habitants de la province continueront à cohabiter avec des milliers de chiens errants en l’absence de vaccin antirabique.

Abdelali khallad
Jeudi 7 Janvier 2016

Lu 1385 fois


1.Posté par Mohamed le 12/01/2016 10:52
C'est d'autant plus inquiétant que les cas ne sont pas qu'épisodique dans la médina d'Essaouira : Voilà quelques années j'ai vu un homme très courageux mettre à mort un animal infecté et délirant dans une ruelle pleine d'enfants effrayés avec comme seule arme un bâton.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs