Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Essaouira accueille l’exposition photographique “Les trois Rois” de Mohamed Maradji




La Bastion Bab Marrakech à Essaouira abrite jusqu’au 7 mai l’exposition photographique itinérante "Les trois Rois", du photographe Mohamed Maradji, dont le vernissage a eu lieu récemment en ce même lieu.
Initiée par la Fondation Achahid Mohamed Zerktouni pour la culture et les recherches et le photographe Mohamed Maradji, sous le signe "Edification d’un Maroc moderne", cette exposition revisite les étapes marquantes du combat du Maroc, sous le règne de trois Souverains, pour l’édification d'un pays moderne et le recouvrement de son indépendance et de son unité, depuis le héros de la libération Feu SM Mohammed V, en passant par son compagnon de lutte Feu SM Hassan II, jusqu'à SM le Roi Mohammed VI.
Intervenant à cette occasion, Abdelkrim Zerktouni, président de la Fondation Mohamed Zerktouni a souligné que la Fondation a inscrit Essaouira, cette ville de l’art et de la culture en tant qu’étape centrale dans toutes ses activités étant donné que le martyr Mohamed Zerktouni est originaire de cette province du Royaume (Moulay Bouzerktoune).
Et d’ajouter que cette exposition est le fruit de coopération entre la Fondation et le photographe Mohamed Maradji, qui a immortalisé l’œuvre d’édification du Maroc moderne et fixé sur sa pellicule la plupart des personnalités qui ont contribué à la vie politique marocaine mais aussi les artistes et les sportifs.
"Cette exposition retrace nos épopées nationales et notre passé glorieux et le génie du Roi et du peuple qui ont consenti de lourds sacrifices pour préserver la dignité et la gloire des Marocains", a-t-il dit.
Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cet événement culturel qui a sillonné plusieurs villes du Royaume, s’inscrit dans le cadre des festivités marquant le 60è anniversaire de l’Indépendance.
Le vernissage de cette exposition s’est déroulé en présence du gouverneur de la province d’Essaouira, Jamal Makhtatar, du président du Conseil municipal, du président du Conseil provincial, de la déléguée du ministère de la Culture, des chefs des services extérieurs en plus de personnalités civiles et militaires.
Né en 1939 à Casablanca, Mohamed Maradji a fait ses débuts en 1956 comme photographe ambulant dans les rues de sa ville natale. Cette époque était marquée par le retour d’exil du Sultan Mohammed V. Le jeune photographe s’inspire alors de la ferveur que connaît le pays et prend l’initiative de suivre le Souverain dans ses déplacements à travers le Royaume.
Son parcours de self-made-man lui vaut le respect car ce fils du peuple est devenu une icône du reportage photographique dans son pays et le témoin privilégié des grands événements historiques. Maradji a accompagné par les photos, l’essor que connaît le Maroc, sur les plans politique, économique, culturel et social.

Libé
Lundi 2 Mai 2016

Lu 998 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs