Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Essaouira : Les faux guides touristiques réclament la régularisation de leur situation




Essaouira : Les faux guides touristiques réclament la régularisation de leur situation
Ils étaient trente faux guides touristiques à Essaouira, accompagnés par les membres de leur famille, à battre le pavé devant le siège de la province mardi et mercredi 11 et 12 septembre 2012. Leur unique revendication portait sur la régularisation de leur situation suite à la campagne sécuritaire les ciblant par la brigade touristique depuis le mois de Ramadan.
«Bon nombre d’entre nous ont été arrêtés par la brigade touristique et accusés d'usurper l'identité de guide touristique, alors que nous exerçons  ce métier depuis des dizaines d'années au vu et au su des autorités locales, élues et sécuritaires de la ville», nous a déclaré un participant au sit -in.
Les manifestants n'ont pas caché leur inquiétude quant à leur situation sociale et juridique vu les poursuites judiciaires engagées contre eux, et les charges financières qu'ils doivent assumer en l'absence de toute autre ressource.
«Nous avons passé toute notre vie dans ce métier que nous n'avons pas appris dans des instituts. Nous parlons plusieurs langues, connaissons très bien les potentialités touristiques de la ville  et nous avons honorablement servi les intérêts d'Essaouira et des autres villes du Maroc. Nous avons acquis un important savoir-faire comparable à un diplôme académique»,  affirme un participant en réaction aux obstacles entravant leur réinsertion.
La note conjointe diffusée par les ministères de l'Intérieur et du Tourisme au sujet de l'assainissement de l'environnement du secteur touristique stipule, entre autres, la réinsertion des faux guides dans le secteur.
Contacté par «Libé», le délégué du ministère du Tourisme a affirmé que le métier de guide touristique est régi par le Dahir 05-97-01 du 21 janvier 1997. A cet effet, précise-t-il, l'intégration ou la réinsertion au métier d'accompagnateur ou de guide touristique est soumise à certaines conditions y compris le niveau des études académiques qui permet l'accès aux concours organisés par le ministère de tutelle. Interrogé sur la nature institutionnelle du Syndicat de l'initiative et du tourisme à Essaouira qui avait auparavant livré aux protestataires des cartes professionnelles déterminant leur qualité de guides, le délégué du ministère du Tourisme a refusé de répondre à la question prétextant d'être en réunion avant de réclamer la présence du correspondant de «Libé» à son bureau pour s’assurer de son identité !
«Nous exerçons au quotidien avec un grand sens de responsabilité.  La semaine dernière à titre d'exemple, c'est l'un de nos collègues qui a arrêté l'agresseur de la touriste anglaise sur la place Hassan II en l'absence  des services sécuritaires. Nous risquons nos vies pour protéger la notoriété de la ville qui dépend du secteur comme levier de son développement économique», nous a déclaré un participant.
Les faux guides touristiques qui ont décidé de donner de la voix sont effectivement connus par les différentes générations des habitants de la ville. Ils ont toujours opéré au vu et au su des autorités, même sécuritaires. Pourquoi après tant d'années, la brigade touristique a-t-elle décidé de mettre brutalement fin à leurs activités ?
Les participants sont déterminés à continuer leur protestation pacifique  jusqu'à la satisfaction de leur revendication qu'ils estiment légitime à l'instar de leurs collègues des autres villes touristiques du Royaume.

Abdelali Khallad
Vendredi 14 Septembre 2012

Lu 1209 fois


1.Posté par chagneau le 22/09/2012 22:48
Je réagis aussi à cet article , pour une raison simple, ces pseudo-guides comblent un trou dans l'accompagnement touristique et leur connaissances ne sont pas en cause.La solution est de les réintégrer dans le système et le problème est résolu.De toute façon ne vous faites pas d'illusion , les touristes seront accompagnés vers les commerçants à bakshish.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs