Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Espagne: en défense, c’est du propre




Espagne: en défense, c’est du propre
Modèle de jeu offensif, l’Espagne s’appuie aussi sur un socle défensif qui lui assure une certaine imperméabilité, sans commettre beaucoup de fautes, et que l’Italie devra pourtant briser pour s’imposer en demi-finale de la Coupe des Confédérations.
Parmi les équipes du dernier carré, par ordre décroissant, l’Italie a encaissé 8 buts et commis 51 fautes; suivent l’Uruguay (3 ; 52) et le Brésil (2 ; 67) et enfin la Roja, qui n’a commis que 30 fautes et encaissé un seul but, et encore, sur coup de pied arrêté (le coup franc direct de l’Uruguayen Suarez).
Les champions du monde et d’Europe ont aussi récolté le plus petit nombre de carton jaunes parmi les huit équipes engagées dans la “Coupe des Conf’” 2013 (3, à égalité avec le Nigeria).
Propreté, mais surtout étanchéité, une constante chez les Espagnols depuis quelques années, avec des statistiques dignes du “catenaccio” (verrou) italien de naguère: 2 buts encaissés en 7 matches au Mondial-2010 ; 1 seul en 6 rencontres à l’Euro-2012 (inscrit d’ailleurs par l’Italie) ; et 2 en 5 matches de qualifications au Mondial-2014.
“Si on doit définir notre sélection d’un mot, ce serait difficile de la qualifier de défensive”, a malicieusement noté son patron, Vicente Del Bosque, lors d’une conférence de presse. Et si le technicien n’a “pas de recette magique”, il souffle tout de même une explication: “Nous défendons à travers la possession”.
Et cela ressemble bien à une “recette magique”, avec une moyenne de 64% de possession de balle lors des trois matches de poule. Non sans ce paradoxe: son plus faible pourcentage (58%) fut établi contre... Tahiti, douché 10-0.
Mais c’était toujours supérieur aux niveaux moyens de l’Uruguay (44%), de l’Italie (49%) et même du Brésil (55%).
Pressing
Cette stratégie de défendre en monopolisant le ballon, que l’Espagne a portée au rang d’art footballistique depuis son avènement à partir de l’Euro-2008, vient pourtant de loin. Elle fut théorisée et appliquée pour la première fois par la sélection des Pays-Bas et l’équipe de l’Ajax Amsterdam dans les années 1970, avec en hommes clefs l’entraîneur Rinus Michels et l’attaquant Johan Cruyff.
Ce dernier a importé cette idée à Barcelone, moins en tant que joueur (1973-1978) qu’en qualité d’entraîneur (1988-1996), bâtisseur de la mythique “Dream Team” des Koeman, Stoitchkov mais aussi Guardiola. Fils spirituel du Néerlandais, “Pep” a parachevé son oeuvre durant quatre ans (2008-2012) en accumulant ainsi 14 trophées, dont deux Ligues des champions.
Le trio barcelonais composé de Xavi, Iniesta et Busquets est le dépositaire de ce style, imposé en sélection par le prédécesseur de Del Bosque, Luis Aragonés, artisan de la conquête européenne de 2008, le deuxième titre seulement de l’histoire espagnole après l’Euro-1964.
Mais le travail défensif est aussi une oeuvre collective, puisqu’il démarre par les attaquants attelés à un pressing haut et agressif dès la perte du ballon, puisque cela arrive, tout de même, parfois.
C’est le travail notamment d’un Pedro, ailier travailleur, et d’un Fabregas, milieu défensif de formation devenu “neuf et demi”, et le fruit d’efforts intenses compensés par les nombreuses séquences de passes à dix, à faire courir le ballon et les adversaires.
Faire si peu de fautes tout en encaissant un minimum de buts, “c’est une donnée très importante, a souligné l’arrière gauche Jordi Alba mardi en conférence de presse. C’est le travail de toute l’équipe, pas seulement de la défense et du gardien”.
“C’est une valeur ajoutée, et c’est toujours une joie d’entendre ça, a abondé Sergio Ramos. Mais le mérite en revient à tous. Et quand on gagne, ce n’est pas seulement grâce à ceux qui marquent les buts, mais à l’équilibre”.

Libé
Jeudi 27 Juin 2013

Lu 86 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs