Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Espagne: deux titres en jeu, un triplé inédit en vue




L'Espagne, championne d'Europe et du monde en titre, vise un triplé historique: si elle remporte l'Euro-2012 en Ukraine et en Pologne, elle deviendra la première équipe de l'histoire à réussir la passe de trois avec deux Euros et un Mondial à la suite. Mais la mission ne s'annonce pas si simple. Si elle peut toujours compter sur le fonds de jeu et le réservoir de talents des deux géants de la Liga, Real Madrid et Barça, l'Espagne devra surmonter un certain nombre d'obstacles.
A commencer par la fatigue. Cinq clubs espagnols ont atteint le dernier carré des coupes européennes: le Real et le Barça ont échoué en demi-finale de la Ligue des champions, tandis que l'Atletico Madrid a battu l'Athletic Bilbao en finale de l'Europa League, dont Valence a été demi-finaliste. Le sélectionneur Vicente Del Bosque était d'ailleurs le premier à l'admettre: en cette fin de saison, la Roja tire quelque peu la langue.
"C'est vrai que la Liga et la Ligue des champions ont été dures. Il se peut donc que nous ayons une baisse de régime physique dans les prochains jours, mais nous tenterons de nous remobiliser avant l'Euro", avait expliqué Del Bosque.
L'usure guette plus particulièrement les composantes d'un Barça qui a terminé la saison en claudiquant, après avoir perdu son titre de champion aux dépens du Real et sa Ligue des champions, en échouant en demi-finale contre le futur vainqueur Chelsea.

Quatre défaites en amical

A ces indices d'usure s'ajoute le statut de l'Espagne, devenue le favori à battre.
Or, elle n'est plus invincible depuis le Mondial-2010, comme le démontrent ses quatre défaites en matches amicaux en deux ans, dont une contre l'Italie, son principal adversaire dans le groupe C de l'Euro, où elle affrontera aussi la Croatie et l'Eire.
Pour autant, l'Espagne reste l'Espagne: une équipe à la circulation de balle parfaitement huilée et d'un très haut niveau technique, avec le duo barcelonais Xavi-Iniesta à la baguette.
L'Armada n'a ainsi fait qu'une bouchée de ses adversaires en phase de qualification, remportant ses huit matches.
Elle peut aussi compter sur le gros moral affiché par les joueurs du Real, vainqueurs de la Liga cette saison aux dépens du Barça. L'ancien latéral droit Sergio Ramos a ainsi pris une autre dimension dans l'axe cette saison avec le club madrilène et devrait également se recentrer en sélection.
Enfin, le retour en forme de Torres, la bonne saison de Llorente avec Bilbao devraient permettre de compenser l'absence de Villa devant.
En entamant la défense de leur titre contre l'Italie, l'un des outsiders de l'Euro, dès leur premier match de poule le 10 juin, les Espagnols seront en tout cas vite fixés.

Libé
Lundi 4 Juin 2012

Lu 151 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs