Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Espagne : Le gouvernement propose une règle d’or sur la dette




Le gouvernement socialiste espagnol a fait savoir mardi qu'il prévoyait de faire réviser la constitution d'ici les élections de novembre afin d'y inclure un plafond d'endettement garantissant la stabilité budgétaire du pays à moyen et long terme.
Le Premier ministre Jose Luis Rodriguez Zapatero a déclaré avoir discuté avec le Parti populaire (PP, opposition) et juge faisable d'adopter des modifications constitutionnelles avant les élections législatives du 20 novembre.
Il s'exprimait devant le parlement pour justifier les quelque cinq milliards d'euros d'économies annoncées la semaine dernière, alors que le pays s'efforce de convaincre les marchés qu'il n'aura pas besoin à son tour d'un plan de sauvetage pour gérer sa lourde dette. "Le sens de cette initiative est en accord avec d'autres que nous avons annoncées: elle sous-entend l'engagement vers une consolidation définitive de l'Union économique et monétaire et représente un pas vers une confiance renforcée dans la stabilité à moyen et long terme de l'économie espagnole", a déclaré Jose Luis Rodriguez Zapatero.
Le Premier ministre a par ailleurs annoncé de nouvelles mesures pour stimuler le marché du travail. Les propositions, qui seront dévoilées vendredi, chercheront à réduire la précarité des jeunes salariés et faciliter la reconversion de ceux d'entre eux ayant perdu leur emploi, dans un pays qui affiche toujours un taux de chômage supérieur à 20%.
Le chef de l'opposition Mariano Rajoy a déclaré au cours de la même session parlementaire que le PP soutiendrait tout changement de la constitution tendant vers une limitation des dépenses.
L'Espagne vise un déficit à 6% du PIB cette année, après l'avoir ramené à 9,2% du PIB en 2010 contre 11,1% en 2009.
Le rendement des emprunts espagnols à dix ans, qui a récemment dépassé 6% sur les craintes d'une extension de la crise de la dette, est en baisse depuis le rachat d'obligations espagnoles par la Banque centrale européenne (BCE) et évolue actuellement autour de 5%. 

Reuters
Mercredi 24 Août 2011

Lu 281 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs