Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Epreuve tunisienne pour le Onze national : Une entame à ne pas rater




Epreuve tunisienne pour le Onze national : Une entame à ne pas rater
Les Lions de l’Atlas retrouvent la Coupe d’Afrique des nations dans sa 28ème édition après s’en être absentés lors de la précédente (Angola 2010) remportée par l’Egypte, l’un des grands absents de cette compétition co-organisée par la Guinée Equatoriale et le Gabon. C’est à 19h00, ce soir, au stade de l’amitié à Libreville que notre sélection nationale entamera la compétition face à un adversaire qu’elle ne connaît que trop bien, la Tunisie. En d’autres temps (2004) et sous d’autres cieux (Tunisie), cela avait compté pour une finale de CAN perdue (2-1) par les nôtres. Aujourd’hui, on qualifie volontiers cette rencontre de vulgaire derby, d’autant plus qu’il se jouera juste après le premier match du groupe C entre le second pays hôte de cette Orange CAN 2012, le Gabon et le Niger et donc, en toute connaissance du résultat, d’où le risque de la mise en place par Gerets et Trabelsi d’une stratégie tout à fait calculée. L’entrée en la matière aussi bien pour l’un que pour l’autre n’étant nullement à rater, sûr que l’on jouera d’abord pour ne pas perdre.  Les derbies maghrébins ayant cette particularité de ne jamais obéir  à l’ordre établi, il en devient extrêmement difficile d’en esquisser un quelconque pronostic. Cela étant, actuellement et les Lions de l’Atlas et les Aigles de Carthage ne se conjuguent pas tellement, pour ainsi dire, avec le mot forme. La Tunisie n’a dû sa qualification qu’à un petit miracle tchadien et le Maroc a dû attendre la dernière journée avant que de se qualifier dans la douleur face à la Tanzanie. Entre temps, la préparation a été loin des attentes des supporters des uns et des autres, un LG Cup  raté pour les Lions et une défaite face aux Elephants 2-0 (Dubai) et une victoire à la maison (3-0) face au Soudan, un meilleur deuxième. Les deux coachs ont par ailleurs d’autres soucis, car en plus de la gestion du retour de blessure des Oussama Essaidi, ou à l’opposé de Issam Jemaa, ils auront à composer avec des joueurs parfois en manque de compétition et le cas se pose plus au Lion de Rekem qu’à Trabelsi. Chamakh, Kharja, El Kadouri sont trés peu utilisés à Arsenal, Fiorentina et Celtic de Glascow ,Boussoufa ne joue plus depuis la trêve d’hiver en Russie (novembre), et les retours de blessures d’Essaidi, Carcera, Kaoutari ne laissent pas à Gerets un homme qui privilégie la rigueur d’ensemble, une manœuvre de choix. De l’autre côté Trabelsi n’a rien à lui envier. Le sélectionneur tunisien, qui se dit faire partie des favoris pour le titre de champion d’Afrique, ne voit dans ce derby face aux Lions de l’Atlas qu’une rencontre quelconque tout à fait à la portée des crampons de ses protégés. Le coach  belge qui affiche autant d’ambitions et qui a déjà en tête le onze de départ pour affronter les Aigles, ne doute pas non plus des possibilités de son groupe. La rencontre qui devrait comme à son accoutumée se jouer sur des détails, sera arbitrée par le Sud-Africain Daniel Bennett qui avait sifflé nos Lions face aux Indomptables à Fès  dans un autre classique africain  perdu 2-0.

Lundi 23 janvier
Groupe C
Libreville à 16h00 : Gabon-Niger
Libreville à 19h00 : Maroc-Tunisie

Eric Gerets : "Un match tout comme les autres

Interrogé, samedi au terme d'une séance d'entraînement des Lions de l'Atlas, sur l'équipe tunisienne, Eric Gerets a dit que les Aigles de Carthage "seront un obstacle tout comme les autres sélections".
Interpellé sur le fait qu'il s'agit "comme même" d'un derby maghrébin, il a répliqué qu'"un derby est un match comme les autres".
Déjà interrogé sur le climat à l'arrivée de l'équipe marocaine à Libreville, jeudi dernier, il a estimé que c'est une contrainte qui touche toutes les équipes.
En outre, le technicien belge a révélé que la séance de samedi, suivie par une dizaine de spectateurs et de journalistes, lui a déjà permis d'arrêter le onze de départ pour lundi. "Ce soir l'équipe sera faite", a-t-il lancé.
Cette séance d'une heure, la troisième de la sélection marocaine depuis son arrivée à Libreville, s'est déroulée sous un ciel couvert qui a apaisé la chaleur que connaît Libreville actuellement et a connu la participation de l'ensemble des joueurs, y compris Essaidi, qui semble bien se rétablir de son mal de dos.
Au programme, figurait un match d'entraînement entre deux équipes de 11, lors duquel l'accent a été mis sur la rapidité de circulation de balle, la bonne conclusion des actions et l'efficacité devant les buts.
A ce propos, le sélectionneur national s'est dit satisfait de son équipe.
"Cela fait deux semaines qu'on est ensemble et je n'ai pas à me plaindre, car aujourd'hui (samedi) il y avait 22 joueurs sur le terrain qui ont disputé un bon match et livré un beau spectacle avec beaucoup de discipline et d'envie", a-t-il souligné.
Même son de cloche du côté du médecin de l'équipe, Abderrazak Hifti, qui affirme qu'hormis quelques bobos, aucune blessure n'est à signaler.
"Tout le groupe se porte bien. On peut dire qu'Essaidi a récupéré à 100%. Chammakh, lui, ressent un peu de douleur à un genou, mais ce n'est pas méchant", a-t-il dit.

MAP

Gerets et Kharja en conférence de presse

Le sélectionneur national Eric Gerets et le capitaine de l’équipe nationale Houcine Kharja, ont tenu une conférence de presse dimanche matin à l’hôtel Laico de Libreville. Extraits rapportés par le site fédéral : frmf.ma

Eric Gerets : «Nous sommes prêts à entrer de plein pied dans cette Coupe d’Afrique des Nations et ce après une très bonne préparation en Espagne. Aucun joueur n’est blessé et tout le monde est apte pour la première rencontre demain face à la Tunisie, (Lundi 23 janvier 2012) même Oussama Assaidi qui  s’est d’ailleurs entrainé un jour avant la date prévue  et qui a été jugé apte physiquement par le staff médical. Mes joueurs ont d’ailleurs montré aux entrainements depuis notre arrivée ici à Libreville, qu’ils étaient très en forme et surtout très motivés à l’idée de débuter la compétition.  En ce qui concerne la chaleur, cela ne nous gêne pas plus que cela vu que nous disputerons nos rencontres en soirée et qu’il n’y aura pas une énorme différence en terme d’humidité ».

Houcine Kharja : « J’ai eu de la chance de disputer plusieurs CAN en compagnie de l’équipe nationale. Je ne sais pas si celle-ci sera ma dernière mais sachez que nous sommes ici afin de tenter de remporter le trophée. En ce qui concerne la rencontre de demain, nous avons à cœur de prendre notre revanche face à la Tunisie surtout après la défaite en finale lors de la CAN 2004 ainsi que l’élimination de la course à la Coupe du Monde en 2006.  Nous sommes prêts à donner le meilleur de nous-même afin de faire honneur au public marocain qui nous soutient depuis le départ.  Comme l’a déclaré le «coach», tous les joueurs sont prêts physiquement et mentalement et nous sommes pressés de disputer cette première rencontre ».

Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 23 Janvier 2012

Lu 503 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs