Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entretien téléphonique entre S.M le Roi et le président Obama : Les deux chefs d’Etat conviennent d’un échange de visites




Entretien téléphonique entre S.M le Roi et le président Obama : Les deux chefs d’Etat conviennent d’un échange de visites
Les relations maroco-américaines viennent de retrouver leurs couleurs d’antan après le coup de froid  provoqué par le débat sur  la prorogation du mandat de la Minurso.
L’entretien téléphonique de jeudi entre S.M le Roi Mohammed VI et le président Barack Obama a, en effet, marqué un moment de détente qui augure du raffermissement des relations bilatérales qui sont à la fois séculaires et excellentes.  
Meme s’il est on ne peut plus laconique, le communiqué rendu public à ce propos par la Maison Blanche est annonciateur de meilleurs lendemains. « Le président des Etats-Unis, Barack Obama, s'est entretenu jeudi au téléphone avec le Roi du Maroc Mohammed VI et l'a invité à Washington », annonce le document en précisant que les deux chefs d’Etat « ont parlé de l'importance d'approfondir les relations bilatérales, particulièrement des dossiers de sécurité d'intérêt mutuel » et que « M. Obama a invité le Roi (...) à Washington et a dit être impatient de poursuivre leur conversation en personne ».
Dans un communiqué autrement plus développé relayé par l'agence MAP, le Palais Royal a, pour sa part, fixé le courant de l'année 2013 pour un voyage officiel du Souverain à Washington en précisant que celui-ci a également invité Barack Obama à lui rendre visite.
Ce futur échange de visites  contribuera, sans conteste, à approfondir les relations stratégiques qui lient, depuis des siècles, le Maroc aux Etats-Unis ; relations  fondées sur la confiance mutuelle et sous-tendues par un partenariat qui se situe  dans le prolongement naturel de la coopération sécuritaire et d’une convergence de vues en termes politiques sur la nécessité d'avoir un espace géostratégique maghrébin apaisé et à même de servir de rempart contre toutes les formes d'extrémisme.
Aussi ces visites devraient-elles, d’évidence, se pencher sur un grand éventail de questions d’intérêt commun. Outre les relations bilatérales et internationales, la question du Sahara figurera, bien entendu, en bonne place dans les pourparlers que les deux parties ne manqueront pas d’avoir.
Force est de noter que le futur séjour du Souverain aux Etats-Unis se déroulera dans un contexte différent comparativement à celui qui avait marqué les autres visites que S.M. le Roi a effectuées dans ce pays. De fait, il s’agit d’un contexte renouvelé grâce  à l’octroi au Maroc du statut d’Allié majeur des Etats-Unis hors OTAN et au rôle joué par le Royaume pour la promotion de la paix, de la stabilité et de la sécurité. Ce qui n’a fait que consacrer davantage les liens séculaires entre les deux pays et témoigner du soutien ferme et constant que Washington accorde à notre pays en raison non seulement de la lutte contre le terrorisme qu’il ne cesse de mener, mais aussi des réformes significatives réalisées sous le règne de S.M Mohammed VI dans les domaines politique, économique, social et culturel.
Autre atout majeur sous-tendant l’excellente qualité des relations bilatérales : l’Accord de libre-échange qui a permis de marquer la volonté des deux parties de donner un contenu des plus concrets à leurs autres instruments de coopération.
En outre, et comme le laisse entrevoir le communiqué publié par le Cabinet Royal à l’issue de l’entretien téléphonique entre S.M le Roi et le président Obama, les dirigeants américains semblent s’être fait une idée plus  juste sur la praticabilité d’une solution réaliste et négociée du différend régional factice alimenté par la question du Sahara à même de ne pas porter atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Royaume.
Jouissant de tels atouts et se déroulant sous de bons auspices, le futur échange de visites entre S.M le Roi et le président Obama ne manquera donc pas de consolider l’amitié séculaire entre les deux pays et d’impacter positivement leurs échanges économiques bilatéraux.

Libé
Samedi 11 Mai 2013

Lu 838 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs