Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entretien avec la plasticienne Johana Mahmoudi : Dame Nature est la plus grande des artistes




Entretien avec la plasticienne Johana Mahmoudi : Dame Nature est la plus grande des artistes
La peinture est un langage universel que chacun peut interpréter, une expression
artistique sans
frontière et sans limites. L’échange entre les hommes est l’essence même de la vie ; ne pas partager
est signe d’un
individualisme sans richesse.
C’est peut-être aussi pour cela que l’Afrique a toujours attiré la jeune artiste peintre Johana Mahmoudi, que nous avons interviewée.

Libé : Depuis quand dessinez-vous ?  
   
Johana : Depuis que j’ai pu tenir un crayon.  J’étais une enfant très timide et je pense que le dessin était pour moi un moyen d’expression plus facile que la parole. J’ai développé très tôt un don pour le dessin, mon trait était sûr, mon graphisme abouti. Mes dessins ne ressemblaient pas à ceux des enfants de mon âge. Même mon institutrice de maternelle se souvient de mes dessins de «Princesses» et n’a pas été étonnée de découvrir que j’étais devenue artiste-peintre.
 Le dessin était un monde à moi, les crayons m’invitaient au voyage, les couleurs créaient un univers à portée de main que je pouvais explorer sans relâche et avec une certaine émotion. Je me rappelle avoir passé des heures à regarder les images des livres et plus particulièrement un livre de «Sarah Key» que m’avaient offert mes grands-parents. J’adorais ces illustrations de petites filles aux allures de poupées de porcelaine et je m’entraînais inlassablement à les reproduire.

Vous vivez dans le sud-est du Maroc. Pourquoi?

Effectivement, j’habite au village Khamlia, proche des belles et magnifiques dunes de Merzouga. La découverte de ce pays il y a quelques années par le biais de celui qui allait devenir mon mari, a été une véritable révélation. Tout ce que j’avais cherché jusqu’alors, toute cette qualité de vie, toutes ces richesses humaines, je l’ai trouvé là. Mes premiers pas sur cette terre marocaine avaient quelque chose de familier que je ne pouvais expliquer ; je ressentais une sensation de plénitude et d’apaisement à regarder autour de moi.
La décision de résider au Maroc a été l’occasion d’une analyse personnelle profonde, un voyage de moi à moi en passant par les autres. Finalement, comme un papillon de nuit attiré par la lumière, je me suis envolée pour mon pays d’adoption. Là, de spectatrice, je suis devenue actrice, j’ai adopté cette nouvelle vie, j’ai appris la culture et les traditions, mais ce qui me tenait le plus à cœur c’était d’être acceptée en retour.

Y a-t-il projet dans cette passion pour ce mode de vie ?

Trois ans après ma décision de m’installer dans cette région, mon mari et moi, unis par la même passion pour la peinture,  avons mis en place une galerie d’art à l’orée du désert. Khamlia est un lieu paisible et serein où le ciel paraît plus grand qu’ailleurs, où les dunes de sable fin invitent aux rêves, où les journées sont bercées par le rythme de la musique Gnawa et le sourire des habitants. C’est un lieu de création, l’atelier devient un espace ouvert où l’inspiration entre par chaque porte et fenêtre. J’aime l’idée qu’un tableau réalisé dans cet environnement chaleureux, authentique et préservé puisse restituer ces mêmes qualités et impressions sur les murs blancs immaculés d’une salle d’exposition parfois à des milliers de kilomètres de là.

Quelle valeur ajoutée a-t-elle cette vie au Maroc ?
      
Le Maroc m’a accueillie et même si je retourne régulièrement en Europe, c’est ici que j’ai trouvé ma place ; là où la nature profonde de l’homme apparaît avec humilité, là où la lumière exerce toujours une certaine fascination, là où le verbe «exister» prend tout son sens et là où, entre vastes étendues et dunes sculptées par le vent, toujours avec une incontestable harmonie,  Dame Nature se révèle être la plus grande des artistes …

Propos recueillis par Rachida Alami
Mercredi 5 Janvier 2011

Lu 516 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs