Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entretien avec la comédienne Latifa Ahrare : " En mettant à l'honneur le cinéma français, le FIFM rend hommage à tous les cinémas du monde "




Le FIFM, Capharnaüm et autres spectacles  à venir… autant de sujets dont nous parle la comédienne et metteur en scène Latifa Ahrare, qui sera prochainement à l'affiche dans trois productions dont l'une est canadienne et les deux autres marocaines.

Libé : Quel commentaire vous suggère le Festival international du film de Marrakech dont c'est la dixième édition ?

Latifa Ahrare : Le Festival de Marrakech devient chaque année de plus en plus grand. Il est né grand, mais  le devient de plus en plus. Et ce qui me fait particulièrement plaisir, ce sont les initiatives sociales et culturelles qui accompagnent le Festival et la projection des films. Cette année, le fait de créer le concours pour les jeunes est, pour moi, une manière de promouvoir le cinéma au Maroc et surtout d'ouvrir les yeux des jeunes pour qu'ils sachent que la cinématographie est un art disponible et très proche de tout le monde. Il faut rêver et oser.

Le  Festival met à l'honneur le cinéma français que vous connaissez bien. Qu'en pensez-vous?

Je trouve qu'en célébrant le cinéma français, le Festival a aussi rendu hommage aux nombreux acteurs marocains qui travaillent dans le cinéma hexagonal. Notamment, la deuxième génération de Marocains qui vivent en France qui sont des réalisateurs et des comédiens. A travers le cinéma français, on rend hommage à tous les cinémas du monde. Parce que c'est le berceau du cinéma tout court.

Vous êtes à l'affiche de la pièce " Capharnaüm " qui a donné lieu à une polémique. Comment vivez-vous cette situation ?

Je la vis très bien. La preuve est que je suis bien reçue par la critique aussi bien au Maroc qu'à l'étranger. Y compris par le public aussi. Parce qu'en réalité, la polémique dont il s'agit ici est née du fait qu'il y a des gens qui se sont mis à polémiquer avant d'avoir vu la pièce " Capharnaüm ". Mais une fois qu'ils l'ont vue, ils en sortent vraiment ravis.  Nombreux m'ont même dit que " c'est un genre qu'on ne voit pas beaucoup et qu'on est content de te voir (Latifa) dans ce genre ".
A tous, même à ceux qui ne m'apprécient pas, je dis merci pour tout ce que vous avez fait pour " Capharnaüm ". Vous n'avez fait que promouvoir cette pièce de théâtre de ce genre.

En vous lançant dans ce projet, vous attendiez-vous à une polémique ? Avez-vous un instant soupçonné des critiques comme on l'a entendu ?

Sincèrement, je m'attendais quand même à ce que les gens aient une certaine réaction. Mais certainement pas jusqu'au point de polémiquer sur une photo déplacée  de son contexte.

Seriez-vous prête à vous lancer dans un nouveau projet dans le même genre ?

Je suis quelqu'un qui vit au fur et à mesure des projets. Je ne sais pas ce que je vais faire demain. Par contre, il est important que l'on apprenne déjà à dénuder les idées noires, car se dénuder ce n'est pas tout simplement le corps.

A vous entendre beaucoup traîneraient encore des idées noires au Maroc ?

Non ! Au contraire, il y a beaucoup de gens, des jeunes aussi qui travaillent à s'élever dans le cinéma, le théâtre, la poésie et la scène musicale marocaine. On peut dire sans douter un instant que le Maroc ose. Déjà, le Roi ose sur plein de choses avec notamment le Code de la famille. Je trouve que chacun dans son travail, sa fonction et dans sa situation essaie de promouvoir un Maroc en  lequel il  croit.

Avez-vous un projet en vue au cinéma ?

Oui. Je suis déjà  dans trois films qui seront très prochainement projetés: un canadien et deux marocains. A part ces productions, je suis en train de lire quelques scénarii intéressants.

On vous retrouvera dans  les mêmes rôles ?

Pas du tout : Le public va me découvrir dans des premiers rôles très différents. 

Propos recueillis par ALAIN BOUITHY
Jeudi 9 Décembre 2010

Lu 1096 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs