Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entretien avec l’actrice Samia Akarriou : “Je suis restée attachée au théâtre”




Entretien avec l’actrice Samia Akarriou : “Je suis restée attachée au théâtre”
Dans la série «Houssein
et Safia»,
actuellement
diffusée sur le petit écran, Samia Akarriou joue
le rôle de Safia, l’épouse espiègle
de Houssein,
interprété par Rachid El Ouali, sous la direction d’Abderrahman Tazi.

Libé : Qu’est-ce qui vous a incité à rejoindre le casting de la série télévisée «Houssein et Safia» d’Abderrahman Tazi ?

Samia Akarriou : C’est tout une histoire, une vraie. D’abord, j’ai travaillé avec Abderrahman Tazi en 1996 dans «A la recherche du mari de ma femme». Il m’avait fait appel pour jouer dans la deuxième partie de ce film à succès. Depuis cette date, il est resté mon parrain, celui qui m’a révélée. Ce que je ne peux oublier. Et c’est toujours avec plaisir que je travaille avec lui. Ensuite, c’est aussi un bonheur de travailler aux côtés de mon camarade Rachid El Ouali que j’ai rencontré en 1999 lors du tournage de «Ruse de femmes» (Kaïd Ensa) de Farida Benlyazid. Depuis lors, on s’est lié d’amitié. Rachid est un excellent partenaire qui a le sens de l’équilibre dans le jeu : il ne vous  vampirise pas. Enfin, il y a une certaine complicité entre le personnage qu’il incarne et celui que je joue qui m’ont vraiment séduit.

Au-delà de cette amitié qui vous lie au réalisateur et à votre camarade Rachid El Ouali, qu’est-ce qui vous a particulièrement attiré dans cette série tournée à Chefchaouen, une région qui vous est chère à ce qu’il se dit?

Je suis effectivement très liée à cette région. Et pour cause, je suis originaire de Chaouen. Autant dire que cela m’a fait vraiment plaisir de jouer dans mon accent naturelle puis de retrouver les gens du Nord. Et de parler de cette région restée très longtemps méconnue : les gens la connaissent à peine. Ils ont toujours du plaisir à la découvrir autrement, à part dans les films de Farida Benlyazid. Le choix de cette région a sûrement contribué à m’intéresser à cette merveilleuse aventure. En plus, les deux personnages de la série, qui sont très profonds et amusants, ont été quasiment façonnés à notre image, Rachid et moi.

La nature et l’environnement sont très présents dans cette série de 13 épisodes. Avez-vous apprécié cette attention assez particulière ?

Oui ! J’adore le personnage d’Houssein avec ses petits moyens du bord qui s’intéresse à l’écologie. Même s’il n’a pas véritablement de connaissance en ce domaine, c’est intéressant de voir son attirance pour les gens qui en parlent. Il est toujours prompt à faire de petits projets en rapport avec les produits du terroir, avec notamment des abeilles. Même si cela ne marche pas toujours, il essaie autre chose et reste attaché à l’authenticité, à la culture marocaine. C’est pareil pour Safia, son épouse, qui s’intéresse aux tissus fabriqués avec des produits non chimiques. En fait, les deux personnages principaux sont très attachés à la terre, ce sue les téléspectateurs ont pu constater lors de la diffusion des deux précédents épisodes sur 2M. J’ai vraiment aimé ce scénario et l’intérêt qu’il porte à la nature.

Avez-vous le sentiment que ce téléfilm contribuera à donner une autre image de la région de Chefchaouen ?

D’abord ce film nous enseigne avec simplicité qu’il ne faut pas tout attendre du gouvernement. La preuve, ces deux personnages sont partis de zéro pour arriver là où ils sont. Ils ont commencé avec la terre avant de se lancer dans d’autres projets au niveau touristique. Aussi, grâce à des ONG opérant au Nord du Maroc, plusieurs familles ont pu monter des projets viables, bien loin de la culture du hachich qu’on assimile à cette partie du pays.
Par ailleurs, SM le Roi a lancé l’INDH qui vient justement en aide à ces gens-là. C’est dire que ce n’est pas de la comédie.  Et le film illustre de la plus belle manière les efforts consentis par ces habitants pour améliorer leur vie, pour l’avenir de ce pays. Pourquoi tous ne ferions-nous pas comme eux?
Je pense que ce film véhicule un très bon message à l’endroit des Marocains d’aujourd’hui et du Maroc en mouvement. Ce qu’il faut, c’est de leur accorder un peu plus confiance, juguler la corruption et faire à ce que cette machine lourde, qui s’appelle Administration, puisse bien fonctionner. Car, comme vous l’avez remarqué dans le téléfilm, ils ont toujours un problème avec celle-ci.

Vous vous êtes distinguée depuis plusieurs années  au cinéma mais longtemps avant au théâtre. Etes-vous restée attachée au théâtre?

C’est au théâtre que je me suis d’abord distinguée avant de me lancer au cinéma, vu que c’est mon premier métier. Je suis une femme de théâtre et même si j’adore le cinéma, je dois dire que j’y suis arrivée par coïncidence. Dans mon cheminement de départ, j’avais tracé ma voie dans le but de faire du théâtre. Ce que je n’ai pas raté. Ce n’est que par la suite que je me suis investie au cinéma et à la télévision. Pour autant, je reviens toujours à mon premier métier, au théâtre. Je continue à adorer le théâtre.

Actualité oblige, on a célébré le 8 mars dernier la Journée internationale de la femme. A ce propos, qu’avez-vous envie de dire aux femmes marocaines ?

J’aimerais les inviter à regarder «Houssein et Safia». Loin de moi l’idée de vouloir faire la promotion du téléfilm, juste que je les encourage à suivre le parcours du personnage de Safia qui s’est grandement donnée pour réussir, aider son époux, éduquer son enfant. Avec ce rayonnement et la présence d’esprit qui caractérisent toutes les femmes marocaines, sans exception.

Un dernier mot à l’endroit des téléspectateurs ?

Je dis vivement le théâtre, le travail des jeunes et encourage tous ces gens qui s’attachent à notre culture, notre terre-mère.

Propos recueillis par ALAIN BOUITHY
Mardi 22 Mars 2011

Lu 1441 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs