Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entretien avec Said Naciri, président de l’Association Zawaj Derb Sultan et président du festival

Le festival Zawaj est un témoignage concret de proximité et de solidarité




Entretien avec Said Naciri, président de l’Association Zawaj Derb Sultan et président du festival
L’Association «Zawaj Derb Soltane» organise
du 02 au 05 juillet 2009
la  deuxième édition
du Festival «Zawaj»,  
en partenariat avec
la Préfecture
 d’arrondissements
d’Al Fida Mers Sultan,
le Conseil de la ville
de Casablanca, le Conseil
de la Région du Grand Casablanca, le Conseil Préfectoral de Casablanca, l’Arrondissement d’Al Fida, l’arrondissement
de Mers Sultan et d’autres partenaires publics
et privés.
 Placée sous   le signe : 
« Zawaj : cordialité et solidarité », cette deuxième édition sera marquée par
la célébration du mariage de 10 couples choisis parmi les familles les plus modestes de Derb Soltane. Evénement de  proximité conçu autour des valeurs de solidarité, de cohésion sociale et de réhabilitation de la mémoire collective, le festival «Zawaj», présidé par Said Naciri, se veut une occasion pour développer davantage le dialogue entre le citoyen et  son entourage  et revisiter ainsi  l'histoire et les légendes du quartier mythique de Derb Soltane. Entretien.

Libé : Quelle est la valeur ajoutée de ce festival d’ordre socioculturel?

Said Naciri : De  grands noms de  la chanson marocaine  seront présents au rendez-vous et enflammeront les scènes en chantant leurs célèbres titres  à la Place Brahim El Alami (ex-place Al Amal) et au siège de la Région du Grand Casablanca : Naima Samih, Aicha Tachinwite, Said Mouskir, Mohamed Rwicha, Zina Dawdiya, Fatima Tihihit, Nass El Ghiwane, Mesnaoua, Saida Charaf, Mahmoud El Idrissi, Tagada, Groupe Abderahim Sanhaji, «Taktouka Jabaliya», Noumane Lahlou  «Orchestre Mustapha La Yemouni», le groupe Toulati Lfarah, groupe folklorique  Ahwache «Maestro», le groupe Thami Al Harrak, Bajeddoub, Alinchad Waalmadih Derb Soultane, chansons populaires, entre autres. Outre les concerts et les shows humoristiques, le programme comprend d’autres  activités socioculturelles et sportives. Création, diversité,  authenticité et  originalité  sont les  maîtres mots de la deuxième édition du Festival Zawaj dont les festivités célèbrent  dans  la grande joie les noces de dix couples. Durant  quatre  jours, Derb Soltane en tant que  quartier historique  de  référence, offrira aux publics en quête de  vrais moments de détente et d’enthousiasme un panel riche et diversifié en termes d’activités artistiques, socioculturelles et sportives, et ce  aux rythmes des  soirées artistiques, des  consécrations et des expositions . Pour le 2ème anniversaire de l’événement, le Festival s’offre une programmation de qualité à bien des niveaux, mêlant tradition et modernité et laissant place à des rencontres exceptionnelles, tout en  prônant les valeurs de l’art et de la culture.
Ceux qui connaissent l’histoire de Casablanca savent que Derb Soltane est le fief  des commerces et que les familles marocaines viennent spécialement à ce quartier pour faire leurs emplettes et s’inspirer des astuces nécessaires pour réussir leurs cérémonies. D’autant plus que le Festival Zawaj est multidimensionnel, offrant plusieurs activités en parallèle. Il ne se contente pas de célébrer les couples issus de familles modestes en grande pompe, mais il y a d’autres aspects comme  les conférences,  la fantasia, un concours de psalmodie du Saint Coran dans les différentes mosquées de Derb Soltane, remise des prix aux meilleurs élèves des établissements publics de la Préfecture, une campagne médicale au profit des parents et de  l’enfant, concours du meilleur drapeau national tissé à la main, concours des quartiers propres, compétitions de coiffure, maquillage, « neggafates »,  art culinaire, cyclisme, boxe féminine, athlétisme, etc.  C’est pour cela que l’on retrouve toutes les franges de la société : femmes, hommes, jeunes et enfants pendant les quatre jours du festival en train de savourer les moments de bonheur offert par le festival.

Comment l’idée d’un festival de ce genre est-elle née au départ?

L’idée d’organisation d’un festival est née depuis quelques années déjà. C’était lors de la préparation de la vision stratégique de la préfecture d’arrondissements Al Fida- Mers Sultan à l’horizon 2020. L’équipe en charge de l’élaboration de ce projet a constaté que le territoire de la préfecture regorge de trésors sur tous les plans : social, culturel, artistique, etc.   Il fallait réunir toutes ces richesses et les faire connaître aux jeunes et aux générations futures, d’où la naissance du Festival Zawaj qui signe cette année sa deuxième édition. Autre point important, le festival ambitionne de  mettre la lumière sur nos traditions suivies dans les cérémonies du mariage et mettre au-devant de la scène les vraies valeurs du quartier Derb Soltane.

Quels sont les objectifs escomptés de cette deuxième édition?

 Placé autour du thème «Zawaj : cordialité et solidarité», ce rendez-vous pluridisciplinaire  se  présente comme  un temps festif visant à contribuer judicieusement  à la promotion de nos qualités sociales et sociétales, mettre en  valeur  les richesses et les traditions de Derb Soltane ainsi qu’à créer une dynamique et une ambiance particulière empreinte de convivialité, et ce autour de différentes animations liées au mariage. Il s’agit d’un festival-carrefour qui  continue sur sa lancée et dans ses  objectifs escomptés, en partenariat avec tous les organismes publics et privés, qui nous ont assurés de leur soutien et de leur encouragement. Nous  voulons  également rendre un hommage particulier à tous les fondateurs de cette manifestation citoyenne qui s’inscrit dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain initiée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Partant du principe du mariage, l’édition 2009  a  mis à profit la citoyenneté pour anticiper  l’instauration de la culture de solidarité  et insuffler une énergie nouvelle  et durable au développement local. Témoignage concret  de proximité, le Festival Zawaj Derb Soltane dans sa nouvelle édition  est une valeur ajoutée par rapport à son contexte socioculturel voire un moment émouvant à plusieurs égards,  qui   sera une fois de plus à la hauteur de nos ambitions et nos attentes.
Ainsi, ce festival, premier du genre au Maroc, intervient dans le cadre d’une solide coopération entre citoyens, décideurs, artistes  et acteurs associatifs, et ce autour de valeurs sociales fondamentales qui demeurent un très fort symbole de l’unisson et de partage.
Le Festival Zawaj ne se contente pas seulement d’offrir aux couples issus de familles modestes un mariage collectif, mais il compte aller encore plus loin. Sa pérennisation permettra sans aucun doute la concrétisation  de ses ambitions multidimensionnelles. Ce rendez-vous annuel compte générer une dynamique censée raviver l’héritage du quartier Derb Soltane et animer la vie quotidienne de sa population. Nous tenons à ce que le festival parvienne à remettre sur le devant de la scène nos rituels du mariage et les richesses abondantes de l’emblématique quartier Derb Soltane.
Notre but majeur ne se limite pas à marier les couples. Mais nous voulons contribuer à leur bonheur en leur assurant le maximum d’ingrédients pour atteindre une stabilité durable. Comme nous sommes en  contact permanent  avec les 12 couples célébrés lors de la première édition du festival, nous suivons constamment leur évolution.
La bonne nouvelle est que quatre couples ont eu des bébés cette année. Et nous sommes très fiers de ce résultat. Ceci dit,  on tient à ce que ces couples soient présents avec nous tout le long des étapes de cette édition. Et ils répondent toujours avec joie à toutes nos invitations.

Après le succès du Festival Zawaj Derb Soltane, comptez-vous  internationaliser votre festival?

C’est un rêve qui intéresse et charme  tous les membres de l’association depuis le début. Nous espérons réaliser ce rêve le plus tôt possible. Nous aimerions rendre la destination Derb Soltane attirante pour ceux qui admirent la vie de quartier  populaire.


Propos recueillis par ABDELLAH CHEIKH
Mardi 30 Juin 2009

Lu 3041 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs