Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entretien avec Mohammed Benhamou, président du Centre marocain des études stratégiques : Le Maroc est indispensable à l’Afrique et vice-versa




Libé : S.M le Roi Mohammed VI a prononcé un discours historique devant le Sommet de l’UA. Quels sont, selon vous, les messages forts de ce discours ?
Mohammed Benhamou : le discours de S.M le Roi Mohammed VI devant les leaders africains au Sommet de l’UA qui s’est tenu à Addis-Abeba est fort important. Le Souverain a clairement précisé dans son discours que l’Afrique est son continent et sa maison, et par conséquent, il rentre chez lui. Le Maroc est donc un pays africain et que son absence forcée ne l’a pas détourné de l’Afrique sur le plan affectif. Dans ce sens, S.M le Roi s’est adressé aux chefs d’Etat africains en leur disant « vous m’avez manqué ». Autre message fort : le Souverain a mis en exergue le fait que le Maroc est indispensable à l’Afrique et vice-versa. Les chiffres qui ont été évoqués dans le discours Royal sur le nombre des accords signés avec les pays africains sont fort éloquents car de 1956 à 1999, il y avait 500 accords, et depuis 1999 jusqu’à nos jours plus de 900 accords ont été signés. Le Souverain a également effectué 46 visites dans 25 pays africains, ce qui peut être considéré comme un record. Le Souverain a également mis le point sur l’importance de la formation dans ces relations et sur la contribution marocaine à la sécurité alimentaire dans le continent africain. S.M le Roi a aussi rappelé le rôle du Maroc dans la sécurité en Afrique en participant à nombre de missions onusiennes de paix dans certain pays africains et les médiations entreprises par le Royaume pour résoudre des conflits dans nombre de pays du continent comme c’est le cas concernant le conflit libyen ou celui du fleuve de Mano. Le Maroc est donc un acteur de développement en Afrique.  Il ne cherche pas le leadership, mais il veut que le continent africain ait son propre leadership, ce qui balaye d’un revers toutes les allégations des adversaires du Royaume.

Un autre message fort du discours du Souverain c’est quand il a affirmé que le Maroc ne sera pas un facteur de division au sein de l’UA…
Evidemment, le Maroc ne veut nullement diviser l’Afrique, mais son action vise à fédérer les énergies des Africains contrairement à ce que prétendent ses adversaires. Le Souverain souligne un point important concernant cette fois l’état de l’Union du Maghreb arabe. Je pense que c’est un message très fort que de mentionner le fait que l’UMA est en train de disparaitre et qu’elle constitue un mauvais exemple pour la région.

… Mais quand on évoque le fait que le Maroc ne sera nullement un facteur de division, cela signifiera-t-il que le Royaume ne remettra pas en question à l’avenir la problématique qui l’a poussé à sortir de l’OUA en 1984 après l’acceptation par celle-ci de l’adhésion d’un Etat fantoche ?
Absolument pas. Car il s’agit d’une situation illégale et il faut logiquement réparer cette erreur et revenir à la légalité. Cela ne doit absolument pas diviser les Africains. Le Maroc va donc chercher à apporter une solution à cet état de fait.

Ne pensez-vous pas que l’amendement de l’acte constitutif de l’UA est une condition sine qua non pour expulser la pseudo RASD ?
Je pense qu’il y a plusieurs voies possibles pour réparer cette erreur historique. Parmi elles, figure   l’amendement de la Charte de l’UA. Le discours de S.M le Roi est certes clair sur les choix du Maroc, mais le Royaume va bien sûr continuer à défendre son intégrité territoriale et à œuvrer dans cette voie. Et il y aura certainement une véritable bataille juridique et politique au sein de cette organisation panafricaine.

Propos recueillis par Mourad Tabet
Mercredi 1 Février 2017

Lu 1895 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs