Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entretien avec Marie Christine Saragosse, directrice générale de la chaîne francophone : “TV5 est très attachée au dialogue des cultures”




Entretien avec Marie Christine Saragosse, directrice générale de la chaîne francophone :  “TV5 est très attachée au dialogue des cultures”
Marie Christine Saragosse,
directrice générale de TV5 Monde, évoque ici les grandes lignes du partenariat qui lie la chaîne
francophone
au Festival
international du film de Marrakech  et la place qu’elle accorde au Maroc.

Libé : Votre chaîne s’est associée au FIFM dans le cadre d’un partenariat privilégié. Quelles en sont les grandes lignes?

Les grandes lignes du partenariat, c’est  qu’on a d’abord diffusé partout dans le monde la promotion de l’événement. Ensuite, on a délocalisé plusieurs programmes à Marrakech. Une équipe couvre tout le Festival avec des reportages qui sont diffusés dans nos journaux, là aussi partout dans le monde. Nous avons délocalisé notre émission quotidienne «L’invité », présenté par Patrick Simonin qui va recevoir les personnalités qui font le Festival comme Fanny Ardant et Emir Kusturica. Mais aussi des cinéastes marocains notamment des jeunes. Nous avons également délocalisé l’émission « Et si vous me disiez toute la vérité ?» de Denise Epoté, qui est notre journaliste-directrice de TV5 Afrique qui va interroger la mairesse de Marrakech pendant 26 minutes.

Nous avons aussi un documentaire qui va nous raconter l’histoire du cinéma Le Colisée et  nous poser des questions : comment on fait pour avoir un cinéma aujourd’hui à Marrakech ? Comment le faire tourner ? Comment avoir un public? 

On a créé enfin un site Internet dédié au Festival où on va retrouver toutes nos émissions et les informations sur le Festival.

Vous êtes sur plusieurs partenariats dans le monde. Quel est aujourd’hui l’intérêt de développer des partenariats avec les événements culturels au Maroc, en particulier avec le Festival du film de Marrakech ?

Le Festival de Marrakech s’inscrit dans un partenariat que TV5 mène depuis de nombreuses années avec les principaux Festivals, même au moment où ils n’étaient pas encore ces grands festivals que sont devenus Essaouira, Mawazine, Musiques sacrées de Fès, film d’animation de Meknès… Dans les domaines de la musique, cinéma… on est partenaire de tous les grands Festivals.
Ce qui me frappe avec le Festival de Marrakech, c’est qu’on a été partenaire en 2002, 2003 et 2004 puis il y a eu une éclipse. Maintenant je suis revenue, donc la chaîne revient.
D’abord, c’est un grand Festival international avec une volonté forte de dialogue et de culture. J’étais frappée lors de l’ouverture où tout d’un coup on avait un groupe de percussionnistes coréens, la Corée étant le pays invité, et un groupe percussionniste marocain qui se sont unis sur scène. C’était fait comme un symbole de dialogue des cultures. Et même plus qu’un dialogue, c’était un mariage des cultures. Et le fait, par exemple, que le Festival a été ouvert par chaque membre du jury dans sa langue en annonçant : «Le Festival est ouvert », est significatif. Je trouve que cela comporte une forte valeur symbolique.
Donc on est très attaché au dialogue des cultures. C’est notre mission, nous sommes une chaîne plurielle. Naturellement, on soutient ce Festival.
Ensuite, tous les gens qui participent à ce Festival viennent du monde entier. Comme nous sommes dans leurs pays d’origine et dans le monde, nous pouvons rapporter ce qui se passe ici, ce qui est notre mission aussi.
Enfin, on est toujours engagé dans les grandes causes et faire changer le regard est l’un de notre créneau. On a été très touché par l’engagement  du Festival pour les mal et non-voyants et le fait qu’il y a un dispositif mis en place pour leur permettre de partager et faire tomber le mur de la vue. Ce problème n’est plus un obstacle, ce qui permet à ces gens de participer aussi au Festival. Toutes ces raisons font que naturellement on avait envie d’être aux côtés des Marocains pour ce beau Festival.

Sur l’année, quelle est aujourd’hui la place du Maroc et en général du Maghreb sur vos différentes grilles ?

On a dans toutes nos cases « Cinéma » et « Documentaire », une politique engagée en direction du Sud. Donc, on achète beaucoup de productions maghrébines parce qu’il y a une vraie école de cinéma, de vrais réalisateurs et réalisatrices. Je pense  à «Nomber one » pour le Maroc, par exemple. On les diffuse partout dans le monde. Une chose qui me fait plaisir, par exemple, aux Etats-Unis, où on a des abonnés payants qui sont majoritairement américains  et où on sous-titre les films en anglais. Le cinéma est noté avec un indice de 85% de satisfaction des téléspectateurs américains. A qui on offre toutes les cinématographies de la francophonie notamment celle d’ici. Cela prouve qu’il y a une vraie valeur universelle de ce cinéma et qu’il intéresse des gens de toute la planète.
Dans ce cas, on a des documentaires qui parlent du Maroc mais aussi de la Méditerranée. Dans nos émissions comme « Acoustique » (animée par Sébastien Folin), qui est une émission musicale, on invite tous ceux qui chantent dans l’espace francophone, même quand c’est en arabe. Il y a aussi  « Nec plus ultra », une émission sur l’art de vivre; on a présenté tout ce qui est fait autour de la Mamounia, un lieu historique au-delà de la grande hôtellerie.
Je parlais tout à l’heure du handicap. On a diffusé dans le monde entier, par exemple, « Omar, acceptez-vous mon handicap?», Omar est un jeune Marocain lourdement handicapé mais d’une intelligence remarquable, qui se sert de l’ordinateur pour compenser le fait de ne pouvoir ni marcher ni écrire. C’est un document qu’on a coproduit à sa demande parce que c’est un admirateur de TV5.
C’est un exemple parmi d’autres. On est  tout le temps à l’écoute du Maroc. On va prochainement diffuser le « Concert de la tolérance » d’Agadir. On a diffusé cet été 90mn sur le Festival Mawazine. Evidemment on a célébré les 10 ans de règne de SM le Roi. Quand il y a un enjeu pour le Maroc, il est traité dans nos magazines, journaux et on serait ravi d’avoir prochainement une grande personnalité  marocaine pour faire l’émission internationale « Kiosque » qui nous unit à RFI et le journal Le Monde. L’invitation est lancée.

TV5 prévoit un programme très spécial sur le continent africain à l’occasion des 50 ans des indépendances africaines. Pouvez-vous nous en parler ?

Nous avons prévu une série de diffusions de films, des portraits de héros de la liberté et des manifestations sur le territoire africain. Mais aussi des événements sur Internet, sachant que, mine de rien, la téléphonie mobile en Afrique n’a pas du tout de retard. La fracture numérique a été transcendée. Par exemple, sur notre site Internet mobile, 20% de nos visites viennent d’Afrique alors que sur le site, elles ne représentent que 14%. Cela veut dire qu’il faut aussi utiliser ces outils pour toucher le public jeune qui connaît peu sa propre histoire. Nous travaillons dessus et les annonces sur cette saison africaine seront lancées en janvier.

La position de votre chaîne au Maroc n’est pas à plaindre. Quels sont les objectifs que vous vous fixez pour conforter cette présence ?

On est déjà sur Maroc Telecom en offre sur téléphonie mobile. Nous sommes très attentifs aux évolutions du paysage marocain et disponibles pour un dialogue continu avec les autorités de régulation marocaine qui, avec les pouvoirs publics, sont en train de transformer véritablement ce paysage. Qui est désormais moderne, ouvert, libéral et à la pointe de l’innovation technologique. Il y a un vrai changement. On est très attentif aux côtés du Maroc pour l’accompagner dans cette évolution.
A ce propos, TV5 serait intéressé par des partenariats avec les jeunes chaînes de télévision qui voient le jour au Maroc, sachant que vous en avez déjà avec 2M.
Quand on est sollicité, on cherche toujours à établir des liens avec les chaînes nationales des pays pour être une chaîne mondiale. Nous ne sommes pas une chaîne étrangère pour autant. Plus nous sommes enracinés dans un pays, plus nous avons des partenariats, plus nous travaillons avec nos collègues à l’échelle nationale. Et plus, quelque part, nous sommes en paix avec notre conscience et notre mission. On est une chaîne plurielle et on aime travailler avec l’Autre. Donc, on est très ouvert. Et avec 2M, depuis mon retour on réfléchit aussi pour faire d’autres choses. Si d’autres chaînes marocaines sont intéressées, nous sommes  tout à fait ouverts aux discussions.
On aime beaucoup partager. Par exemple, là on vient avec nos journalistes, les équipements et les échanges d’images c’est avec 2M qu’on les fait. Je pense que c’est ainsi que l’on capte mieux l’évolution d’un pays. On n’arrive pas avec des idées préconçues de l’extérieur, on s’enracine avec les professionnels du pays. C’est très important pour nous.


TV5MONDE au Maroc

TV5MONDE est reçue dans 4,3 millions de foyers au Maroc, soit 100% de la population équipée en satellite ou ADSL, et 87% de la population équipée en téléviseur.
La chaîne compte 420.000 téléspectateurs en moyenne par jour dans le pays, et arrive largement en tête des chaînes non arabophones au Maroc. Le signal Maghreb-Orient de TV5MONDE reçu au Maroc propose de nombreux programmes sous-titrés en arabe, dont le volume sera encore augmenté de 50% dans les prochains mois.
Le Maroc est le premier pays d’Afrique à consulter le site Internet de la chaîne (www.tv5monde.com) avec 12,3 millions de pages vues par les Marocains en un an. Le site mobile (m.tv5monde.com) est également très fréquenté au Maroc avec plus de 45.000 pages vues depuis son lancement en mars dernier.


Propos recueillis par Alain BOUITHY
Mercredi 9 Décembre 2009

Lu 372 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs