Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entretien avec Houda El Fechka, promoteur de l’événement « Bladicaftan » : «Promouvoir les créations marocaines à l’étranger»




Entretien avec Houda El Fechka, promoteur de l’événement « Bladicaftan » :  «Promouvoir les créations marocaines à l’étranger»
Une douzaine de créateurs marocains présenteront leurs créations le 30 octobre prochain à Amsterdam en Hollande, dans le cadre de l’événement « Bladicaftan », un rendez-vous qui promeut la mode marocaine dans ce pays et, à l’avenir, partout en Europe. De passage au Maroc, nous avons rencontré l’initiatrice de cet événement. Entretien.

Libé : D’où vous est venue l’idée d’organiser « Bladicaftan» ?

Houda El Fechka : Le projet est le prolongement des objectifs de notre magazine Bladimode,  à savoir promouvoir la culture marocaine sur les marchés hollandais, belge et bientôt français. C’est sur cette même lancée que nous avons estimé qu’il fallait promouvoir le savoir-faire marocain à l’étranger, présenter notre patrimoine à d’autres cultures.
A travers Bladicaftan, nous voulons aussi créer une vitrine de la mode marocaine à Amsterdam, valoriser les créations de stylistes marocains dans ce pays. A cette occasion, nous inviterons des stylistes marocains à venir présenter leurs créations sur place à Amsterdam.  Ce qui constitue sans doute une belle vitrine.

Sur quelle base les créateurs marocains invités ont-ils été sélectionnés ? Quels sont les critères qui ont prévalu ?

Pour cette première édition, nous avons donné la priorité à la création et à la qualité. En tout, nous avons sélectionné douze stylistes dont cinq ont déjà confirmé leur participation à cet événement. Ils présenteront à cette occasion des collections diverses et très inspirées, mêlant modernité et tradition.

Envisagez-vous de promouvoir les créations marocaines dans d’autres villes hollandaises?

Nous avons effectivement l’intention d’investir d’autres villes hollandaises mais aussi d’autres pays européens. Pour le moment, nous comptons nous lancer aussi sur la France et la Belgique et plus tard sur l’ensemble de l’Europe puisque notre magazine ne se limite pas à ces pays.
Ce qu’il faut retenir, c’est que le but de « Bladicaftan » est d’avoir deux fois par an une certaine idée sur les tendances au niveau de la création marocaine.

Pour vous, la réussite de cet événement serait que les Hollandais s’intéressent au caftan ou que des Marocains de là-bas s’approprient véritablement cette tenue ?

Ce serait une bonne chose que d’avancer sur ces deux points. Parce qu’il faut dire que beaucoup de clichés sur les ressortissants marocains circulent en Hollande : ils sont victimes d’une mauvaise campagne médiatique. Donc, ce défilé est l’occasion de montrer aux Hollandais que les Marocains ne sont pas ce que distillent certains médias, qu’ils sont des gens bien et ont une culture riche et diversifiée. Surtout qu’ils ont des valeurs.

Cet événement bénéficie-t-il de la collaboration des Hollandais ?

Bien sûr. On trouve par exemple des Hollandais très connus sur la scène locale au sein de l’équipe en charge de l’organisation de cet événement. On a des chorégraphes et des stylistes avec lesquels nous travaillons pour la réussite de ce show. Cette collaboration est aussi une occasion de montrer la fusion entre les créations marocaines et l’esprit européen.

Parlons justement de fusion. Verra-t-on des mannequins marocains et hollandais défiler sur la même scène?

Le plateau sera mixte, mais la plupart des mannequins seront hollandais. Ils seront sélectionnés selon des critères rigoureux lors des castings que nous organiserons. Les mannequins marocains qui participeront à cet événement seront sélectionnés sur les mêmes bases.

L’organisation d’un tel événement nécessite certains moyens. Avez-vous bénéficié de soutien des autorités marocaines ?

Nous compterons beaucoup plus sur elles lors des prochaines éditions. Je peux d’ores et déjà vous assurer que cette édition se déroulera comme nous le souhaitons : dans de bonnes et meilleures conditions.
 
Encadré :
 
Bladicaftan est une plateforme multiculturelle pour et par des couturiers marocains talentueux. Il est inspiré par la beauté et la diversité de la société multiculturelle avec comme résultat, des collections magnifiques et diversifiées qui allient tradition et modernité.
 

Propos recueillis par ALAIN BOUITHY
Mardi 13 Septembre 2011

Lu 695 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs