Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entretien avec Abdellah Douch : “Nous sommes devenus de vrais professionnels du cinéma et notre travail suscite l’admiration de tous”




Entretien avec Abdellah Douch : “Nous sommes devenus de vrais professionnels du cinéma et notre travail suscite l’admiration de tous”
Artisan décorateur de cinéma,
Abdellah
Douch réalise
aussi des accessoires de décor et de
costumes pour
le 7ème art.
Nous l’avons
rencontré dans
son atelier
à Ouarzazate.

Libé : En quelle année avez-vous débuté dans ce métier ?

Abdellah Douch : J’ai débuté en 1986. J’ai commencé  à travailler avec la société After à Ouarzazate. C’est ce qui m’a  permis de m’orienter vers la décoration, l’armurerie et la bijouterie de cinéma.

Quels matériaux utilisez-vous ?

Je travaille sur le bronze, le fer, l’aluminium et le cuivre. Je fais de la sculpture sur les métaux, et je fabrique des accessoires en métal pour le cinéma.

Et quoi d’autre?

 Je réalise aussi des accessoires de décors et de costumes, des bijoux principalement.

C’est tout ?

Non, je me suis également spécialisé dans l’armurerie. Je fabrique des sabres, des glaives, des épées, des boucliers, des poignards, des tridents,...

C’est vous qui créez ces objets ?

Non. C’est le chef décorateur qui me remet les croquis et les plans des accessoires dont il a besoin. Je réalise les accessoires demandés à partir des dessins qui me sont remis.

Est-ce que vous arrivez à vous en sortir comme ça ?

Oui. Bien sûr, la conception d’un objet, d’une arme ancienne ou d’un collier égyptien par exemple, passe par plusieurs étapes. Mais aujourd’hui, avec l’expérience que nous avons acquise dans ce domaine à Ouarzazate, nous sommes devenus de vrais professionnels du cinéma, et notre travail suscite l’admiration de tous.

En ce qui concerne la bijouterie, quels matériaux utilisez-vous?

J’utilise du cuivre à la place de l’or bien sûr, et des perles et des motifs en plastique et autres matériaux appropriés.

Quel genre de bijoux fabriquez-vous ?

Comme je vous l’ai dit, je fais tout : bracelets, pendentifs, colliers, chapelets, couronnes, fibules, chaînes, etc.

Pouvez-vous nous citer les films pour lesquels vous avez déjà travaillé à  Ouarzazate?

J’ai travaillé pour plusieurs films tournés à Ouarzazate: la Bible I et II (1993), Kundun (1997), Time to love (1999), Gladiator (2000), Astérix et Obélix mission Clépopâtre (2002), Ancient Egyptians (2003), Hidalgo (2004), Alexander (2004), Kingdom of heaven (2005), Prince of Persia (2008).

Quels sont vos projets ?

Je suis en train de monter un projet de fabrication d’accessoires de location pour le cinéma.

Comment comptez-vous financer ce projet ?

J’ai déjà présenté un dossier dans ce sens à la Ouarzazate film commission, et j’espère qu’on me soutiendra dans ma démarche. 

Propos recueillis par M’BARK CHBANI
Lundi 7 Mars 2011

Lu 333 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs