Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entretien avec Abdelhadi Azrhirh, responsable de communication du Festival de Tiznit : Grande présence internationale et petit budget




Le Festival
international
du court-métrage
de Tiznit vient
de s’achever
récemment.
Le responsable de la communication s’explique sur
certains points concernant cette manifestation
culturelle qui s’est déroulée du 21 au 23 janvier dernier. Entretien.

Libé :Une première édition pour le Festival international, quelle perspective pour la continuité ?

Abdelhadi Azrhirh : Le Festival international du court-métrage de Tiznit  a connu du succès, ce qui lui permet de poursuivre son chemin et d’apporter une valeur culturelle ajoutée à la ville de la source bleue. Il faut juste disposer de moyens nécessaires pour encourager une telle manifestation internationale.

Quel est le budget de votre manifestation et quels sont vos sponsors ?

Le budget de cette 1ère édition a été de l’ordre de 240.000 DH. Ce qui n’était pas à la hauteur de nos prévisions ni de nos attentes.  A part quelques entreprises privées et organismes publics tels que la municipalité de Tiznit qui ont contribué à  50%  de notre budget, sans oublier la participation du Conseil provincial et de la délégation du tourisme, nous avons été obligés  de réduire nos activités et nos programmes de financement. Mais grâce à notre volonté, nous avons réussi à surmonter  ces difficultés financières.

Votre festival se veut international, y a-t-il une présence étrangère à Tiznit?

Oui bien sûr. Il y a eu une présence internationale  marquée par  une délégation canadienne, des artistes, cinéastes, réalisateurs, égyptiens, portugais, italiens, français, polonais, anglais… sans oublier nos deux jeunes réalisatrices marocaines : Mahassine Elhachadi  et Amina Saadi.

Quels sont les prix décernés aux lauréats de ce Festival ?

Le palmarès de cette première édition est comme suit : le Grand Prix a été décerné au court-métrage libanais “The Mill”, le Prix du jury est revenu à “Run Granny Run ! », alors que le Prix du public  a été attribué au film grec “Instructions”. 

Propos recueillis par Rachida Alami
Vendredi 4 Février 2011

Lu 231 fois


1.Posté par Thierry Brouard le 07/02/2011 08:42
En effet, pour être international, ce festival était vraiment international !!! Pour vous donner une idée, les Membres du Jurys venaient d'Angleterre (origine : Pologne), d'Allemagne (origine : Balcans) et de France - en plus du Jury Marocain ! Et c'est une bonne représentation du festival : des gens de provenance et d'origines très diverses. Un festival magnifique, dynamique et très métissé !

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs