Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entretien à Washington entre Hillary Clinton et Fassi Fihri : Soutien américain au Plan d’autonomie




Entretien à Washington entre Hillary Clinton et Fassi Fihri : Soutien américain au Plan d’autonomie
"Le plan marocain d'autonomie constitue une proposition sérieuse, réaliste et crédible, ainsi qu'une approche à même de satisfaire les aspirations des populations concernées à gérer leurs propres affaires dans la paix et la dignité ». C’est ce qu’a déclaré, mercredi, la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, lors d'une conférence de presse conjointe avec Taieb Fassi-Fihri. Il s’agit « d’une position constante de la politique étrangère américaine depuis l'Administration Clinton jusqu'à celle d'Obama en passant par l'Administration Bush », a-t-elle souligné.
 Mme Clinton a, en outre, indiqué que les Etats-Unis « soutiennent fortement » le rôle de l'Envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, Christopher Ross, ainsi que les Nations unies dans leurs efforts visant à trouver un règlement au conflit du Sahara ».
Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taieb Fassi-Fihri,  a souligné, mercredi à Washington lors de la même conférence, l'importance de la résolution de la question du Sahara pour asseoir l'unité maghrébine, qui constitue une « nécessité » pour les peuples de la région et la sécurité régionale.
Le Maroc avait mis sur la table une proposition, jugée de « crédible et réaliste » par la communauté internationale, afin de mettre fin définitivement à ce conflit, notant que cette initiative marocaine a permis d'enclencher un nouveau cycle de négociations entamé en 2007, a-t-il tenu à rappeler.
Par ailleurs, M. Fassi-Fihri, qui a entamé lundi une visite à Washington, avait eu mardi des entretiens avec plusieurs hauts responsables américains, dont le sous-secrétaire d'Etat aux Affaires politiques, William Burns, le sous-secrétaire d'Etat en charge des Affaires du Proche-Orient, Jeffrey D. Feltman, ainsi qu'avec la sous-secrétaire d'Etat au contrôle des armements et à la Sécurité internationale.
A rappeler qu’à l’issue du sixième round des discussions informelles  sur le Sahara qui s’est achevé le 9 mars dernier, la délégation marocaine a exprimé son «extrême déception» face au refus du Polisario de débattre de la question des droits de l'Homme dans le cadre des pourparlers informels de l'ONU sur le Sahara.
Le Maroc mettra à profit la prochaine session des pourparlers, fin mai prochain, pour développer son argumentaire afin de convaincre la partie onusienne de l'importance et de la crédibilité de l'Initiative marocaine qui s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, notamment la résolution 1920. 

Libé
Vendredi 25 Mars 2011

Lu 379 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs