Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entre ses poux et ses pantins : Alger ne sait plus où donner de la tête




Il n’y a certes pas de quoi rire, mais pour nous parvenir, l’information a pris une voie assez cocasse, celle des poux en Algérie. En effet, une propagation de poux dans les écoles algériennes a soulevé, dans les médias de ce pays, une série de questionnements relatifs à la politique publique, en matière de santé notamment.
 C’est ainsi que le journal électronique «algeriatimes.net» s’est penché sur le problème dans un article intitulé «L’Algérie finance le Polisario avec des milliards, alors que les poux font des ravages chez ses écoliers».
 L’auteur de l’article s’indigne de ce que les écoles d’Algérie soient dans un état de négligence tel qu’elles en sont réduites à enregistrer une invasion de poux, alors que le pays dispose de moyens gigantesques que lui procurent ses recettes de pétrole et de gaz. Il s’en indigne d’autant plus qu’il dénonce la dilapidation de milliards de dollars juste pour financer des campagnes médiatiques contre le Maroc et soutenir les séparatistes du Polisario. Et pour démontrer ce qu’il avance, il révèle qu’une réunion secrète a récemment été tenue à Alger.
Présidée par le chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika, elle a réuni autour de lui le Général Mediène, le Général Gaïd Salah et le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. L’ordre du jour consistait à doter le département de Lamamra d’un budget exceptionnel de 750 millions de dollars (!) devant lui servir à mener des campagnes de dénigrement contre le Maroc et à financer le séparatisme au Sahara. Le premier financement s’inscrivant dans ce cadre, selon «algeriatimes», devait concerner la conférence de soutien au Polisario qui allait se tenir à Rome, du 15 au 17 novembre dernier (et qui s’est effectivement tenue).
Le site va plus loin. Il affirme que, selon ses sources, depuis les quatre décennies que dure le problème du Sahara, l’Algérie a dépensé 250 milliards de dollars pour financer des campagnes médiatiques contre le Maroc, soutenir le Polisario, rallier à cette guerre contre le Maroc des médias et journalistes internationaux, organiser des conférences internationales… 250 milliards de dollars ! On en reste sans voix. Mais qu’est-ce qui pourrait bien pousser un Etat à dépenser 250 milliards de dollars dans une guerre médiatique contre son voisin?
Une guerre sans fin, sans victoire et, surtout, sans retour sur investissement… Une guerre à fonds perdus, menée depuis 40 ans et dont pâtissent les peuples de la région qui auraient pu voir tant de leurs projets de développement se réaliser avec ces sommes… Si le pouvoir d’Alger avait employé 250 milliards de dollars à aider sa population et celles de ses voisins à éradiquer le sous-développement, au lieu de les avoir dilapidés dans cette pure folie où des générations entières ont été élevées dans la haine, en serions-nous là où nous en sommes aujourd’hui ? Les peuples d’Algérie et du Maroc apprécieront… Mais pas seulement… La communauté internationale aussi.

Par Bahia Amrani
Mardi 17 Janvier 2017

Lu 2674 fois


1.Posté par Mounir le 16/01/2017 17:17
Sans mauvais jeux de mots,l'Algérie cherche constamment des poux dans la tête au Maroc mais elle ferait mieux de s'occuper de ceux qui pullulent sur les têtes de leurs jeunes . C'est aussi un lavage de tête approprié qui est prioritaire dans les camps de Tindouf au lieu d'un lavage de cerveau .

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs