Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entre le Maroc et la CAF, la fracture Ebola

CAN 2015




Entre le Maroc et la CAF, la fracture Ebola
Le Maroc tout en restant "attaché à l'organisation et en maintenant le report", ne s'est pas soustrait à ses engagements quant à l'organisation de la prochaine Coupe d'Afrique des nations (CAN-2015) de football, a assuré, mardi à Rabat, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Ouzzine.
Le Maroc n'a pas refusé l'organisation de cette compétition, mais en a demandé le report pour des motifs pertinents, a affirmé M. Ouzzine en réponse à des questions orales des Groupes istiqlalien et modernité et authenticité à la Chambre des conseillers. 
Cette demande de report est due à la propagation d'une épidémie que le monde peine à endiguer, a-t-il soutenu, ajoutant que l'essentiel est de peser le pour et le contre de l'organisation ou non de cette compétition.
Concernant la position de la Confédération africaine de football (CAF) qui a confirmé que la CAN-2015 n'aura pas lieu au Maroc, M. Ouzzine a dit respecter cette décision, prise mardi au Caire, tout en insistant sur le fait que "l'intérêt du Maroc et des Marocains prime sur toute autre considération".
"Nous ne voulons ni précéder les événements, ni juger les intentions, en attente de ce que va faire la CAF", a-t-il, en outre, indiqué à propos de l'intention du comité exécutif de la CAF d'appliquer "ultérieurement les dispositions règlementaires qui s'imposent, suite au non-respect par la Fédération Royale marocaine de football (FRMF) des clauses règlementaires et contractuelles", dont celles stipulées dans l'accord-cadre signé entre la CAF et la FRMF en avril 2014.
Il a également réagi à la décision de disqualifier la sélection marocaine de la CAN-2015, en soulignant que "ce sera normal puisque la compétition ne se tiendra pas au Maroc".
Le Comité exécutif de la CAF, réuni mardi au Caire, a confirmé, dans un communiqué, que la Coupe d'Afrique des nations 2015 n'aura pas lieu au Maroc, rappelant avoir notifié, le 3 novembre, sa décision "ferme et unanime" de maintenir la compétition aux dates indiquées (17 janvier- 8 février 2015).
Dans ce communiqué, le comité a annoncé l'intention d'appliquer "ultérieurement les dispositions règlementaires qui s'imposent, suite au non-respect par la Fédération Royale marocaine de football (FRMF) des clauses règlementaires et contractuelles", dont celles stipulées dans l'accord-cadre signé entre la CAF et la FRMF en avril 2014.
Suite au refus de la partie marocaine, ajoute le communiqué, le Comité exécutif a décidé aussi que "l'équipe nationale du Maroc est automatiquement disqualifiée et ne pourra prendre part à la 30è édition de la Coupe d'Afrique des nations 2015".
Ces décisions interviennent après que le Comité a pris connaissance de la réponse apportée, le 8 novembre, par le ministère de la Jeunesse et des Sports portant sur la demande de report de la CAN 2015.
"Cette réponse indique clairement que la Fédération Royale marocaine de football réitère son refus d'organiser la compétition aux dates indiquées (17 janvier 8 février 2015)", souligne la même source. Le Comité exécutif de la CAF a, par ailleurs, indiqué avoir pris note de la réception, lundi de quelques candidatures d'associations nationales confirmant leur souhait d'organiser la compétition 2015 aux dates arrêtées.
"Ces candidatures sont actuellement à l'étude, et le Comité exécutif finalisera la sélection de l'association nationale retenue sous peu, et confirmera le lieu et la date du tirage au sort de la phase finale par la même occasion", précise la même source.
Le Comité a aussi confirmé le maintien des journées éliminatoires 5 et 6, qui auront lieu au courant du mois (14/15 novembre et 19 novembre), permettant la qualification des 15 équipes qui se joindront à la sélection nationale du pays hôte. 


Où se jouera la Coupe d’Afrique des nations ?

Quel pays sera en mesure de remplacer le Maroc au pied levé, aussi près de l'échéance? Une source interne à la CAF, qui souhaite garder l'anonymat, a indiqué à l'AFP que trois pays au maximum pourraient être sur les rangs, dont l'Angola et le Gabon. 
L'Angola avait organisé la compétition en 2010. Une édition endeuillée par l'attaque contre la délégation togolaise par des séparatistes, le 8 janvier 2010 à Cabinda, qui avait fait deux morts. Le Gabon a coorganisé l'édition 2012 avec la Guinée Equatoriale.
D'autres pays ont parfois été cités comme des solutions possibles: le Nigeria, où le contexte sécuritaire est cependant tendu, voire l'Egypte, où la CAF a son siège et qui dispose des infrastructures.
Dès fin octobre, l'Afrique du Sud avait fait savoir qu'elle n'était pas intéressée, pour des raisons budgétaires.
"Le Comité exécutif a pris note de la réception, le 10 novembre, de quelques candidatures d'associations nationales confirmant leur souhait d'organiser la compétition 2015 aux dates arrêtées", s'est bornée à affirmer la CAF dans un communiqué publié sur son site Internet. 
"Ces candidatures sont actuellement à l'étude, le Comité exécutif finalisera la sélection de l'association nationale retenue sous peu, et confirmera le lieu et la date du tirage au sort de la phase finale par la même occasion", poursuit le texte.
"La décision sera finalisée dans les prochains jours", a précisé à l'AFP le porte-parole de la CAF, Junior Binyam, à la sortie de la réunion.

MAP
Jeudi 13 Novembre 2014

Lu 502 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs