Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Entre Chris Brown et la mère de sa fille, c’est la guerre




Chris Brown ne pensait certainement pas que sa paternité virerait au cauchemar. Depuis un petit moment, Nia Guzman, la mère de sa fille Royalty, le prive de son enfant, invoquant des raisons de sécurité et des prétextes bidons. Loin de sa fille, Chris Brown dépérit. S’il a accusé sa baby mama d’être vénale, cette dernière répond que quand il s’agit de voitures de luxe, Chris Brown n’a pas de mal à sortir son chéquier, alors que pour sa fille il fait le radin.
Une source raconte à HollywoodLife : “Nia pense que Chris est arrogant et en plein délire s’il pense qu’elle se sert de Royalty comme d’un pion. Nia veut que sa fille n’ait pas à s’en faire dans la vie et ne pense pas que ces demandes soient fantaisistes concernant l’argent. Peut-être que si Royalty était une voiture, Chris aurait déjà signé un chèque de plusieurs millions de dollars. C’est ce qui dégoûte Nia. Il dépense des millions en voitures, jantes, pneus, des baskets Jordan - tous ces trucs inutiles - mais ne s’assure pas que ça fille baigne elle aussi dans le luxe. C’est ce qui rend Nia folle”.
Etrange car Chris Brown n’a pas du tout l’air radin en cadeaux et autres surprises pour sa fille dont il a d’ailleurs l’air de très bien s’occuper. Son but à l’heure actuelle est de préserver sa fille de la bataille pour la garde qui l’oppose à Nia Guzman. Chris Brown subvient aux besoins de sa fille, mais estime qu’un bébé ne coûte pas des millions et que quelques milliers de dollars par mois doivent suffire. On ne peut pas le contredire sur ce point. Des avocats sont actuellement à pied d’œuvre pour régler cette affaire à l’amiable entre les deux parents. Si aucun arrangement n’est trouvé, ça sera au tribunal de trancher.
Tout porte à croire que la baby mama de Chris Brown en a après son argent. Excédé par son comportement, Chris Brown s’est lâché sur Twitter et a enfoncé Nia Guzman. Il balance le 7 août : “Certains hommes de mon âge fuient leurs responsabilités en tant que pères. J’ai assumé les miennes. C’est naze que certaines femmes utilisent des enfants comme des tickets restaurant”. Et d’ajouter : “Utiliser un enfant comme moyen de pression c’est mal. Félicitations aux hommes qui veulent vraiment de leurs enfants”. Ce sont ces propos qui ont déclenché la rage de Nia Guzman qui pour se venger ajoutera sans doute un zéro à l’argent qu’elle réclame.

Mercredi 12 Août 2015

Lu 638 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs