Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Enquête sur les Mondiaux 2018 et 2022




L'agence britannique anti-fraudes enquête sur un éventuel blanchiment d'argent lié à l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022, a annoncé son directeur mardi lors de son audition par une commission parlementaire.
"Il y a des questions en suspens qui touchent au blanchiment d'argent", a déclaré David Green, directeur du Service britannique de la répression des fraudes majeures (SFO), devant la Commission culture, médias et sports du gouvernement britannique. "Il y a un certain nombre de questions que nous nous posons et que nous sommes en train de creuser", a-t-il ajouté, rapporte l’AFP.
Le SFO ne peut pas poursuivre la Fifa, minée par un scandale massif de corruption, selon les lois anti-corruption du pays, mais Green a affirmé qu'il serait en capacité d'agir s'il était avéré que de l'argent blanchi avait transité par le Royaume-Uni.
David Green s'interroge sur l'éventualité que la somme présumée de 270.000 livres (375.600 euros) versée par l'Australie, candidate malheureuse à l'organisation de la Coupe du monde 2022, à l'ancien vice-président de la Fifa Jack Warner, au coeur du scandale, ait pu passer par Londres.
"Je ne peux pas confirmer l'affirmation selon laquelle l'argent est passé par Londres", a-t-il déclaré. "Il est assurément parti de Sydney pour visiblement atterrir à Trinité-et-Tobago".
"Cela pourrait être du blanchiment d'argent, oui. Il est important de savoir si l'argent a transité par Londres", a insisté le dirigeant du SFO. La justice suisse enquête sur la régularité des procédures d'attribution des deux prochaines Coupes du mondes, remportées par la Russie et le Qatar. Depuis mi-octobre, la Fédération allemande (DFB) est à son tour soupçonnée d'irrégularité dans la procédure d'attribution du Mondial-2006 à l'Allemagne, et a nié jeudi l'existence d'une caisse noire ou de pots-de-vin.
L'ancien président du comité d'organisation du Mondial-2006, Franz Beckenbauer, a admis lundi "une erreur" mais assuré qu'il n'y avait "pas eu de voix achetées" au sein de la Fifa.

Jeudi 29 Octobre 2015

Lu 872 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs