Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Enquête parlementaire sur la CMR

De hauts responsables de la Caisse auditionnés au cours de la semaine prochaine




La commission d’enquête parlementaire chargée d’examiner la situation financière de la Caisse marocaine de retraite (CMR) auditionnera la semaine prochaine plusieurs hauts responsables, a affirmé une source informée sous le sceau de  l’anonymat, sans toutefois, donner les noms de ces responsables.
La même source a également souligné que la commission devra finaliser son travail au plus tard en février prochain. L’article 16 de la loi organique relative aux modalités de fonctionnement des commissions d’enquête parlementaires dispose, en effet, que leurs rapports doivent être déposés dans un délai de six mois. Si la commission ne respecte pas le délai légal, le président de la Chambre concernée en déclare la dissolution.
Selon d’autres sources médiatiques, les membres de ladite commission parlementaire pourraient auditionner des personnalités telles que Driss Jettou, président de la Cour des comptes qui a occupé le poste de Premier ministre de 2002 à 2007 et mis en place la commission chargée de la réforme des caisses de retraite. Les mêmes sources ont également indiqué que d’autres hauts fonctionnaires seront auditionnés à l’instar du ministre des Finances, Mohammed Boussaid.
Pour rappel, cette commission a été créée en août dernier par la Chambre des conseillers à l’issue de l’adoption des lois réformant la retraite. Cette réforme porte sur l’augmentation de l’âge de départ à la retraite à 63 ans en 2019, au lieu de 60 ans actuellement. Elle dispose aussi que les cotisations des fonctionnaires à la CMR seront également revues à la hausse et passeront de 20 à 24 %, et que les pensions seront calculées sur la moyenne des 24 mois de salaire.
Ladite commission parlementaire est présidée par l’élu PAM Aziz Ben Azzouz. Elle est également formée de deux vice-présidents (Amal El Omari du Groupe UMT et Youssef Mouhyai  du Groupe de la Confédération générale des entreprises du Maroc), d’un rapporteur (Addi Chajiri du Groupe de l’Action progressiste) et d’un adjoint (Abdelhak Hissan du Groupe de la CDT). Khadija Zoumi (Groupe istiqlalien de l’unité et l’égalitarisme), Abdessamad Mrimi (Groupe du PJD), Taieb Bekkali (Groupe haraki), Mohammed El Bakouri (Groupe du RNI), Abdelhamid Fatihi (Groupe socialiste) et Idriss Radi (Groupe constitutionnel, démocratique et social) en sont membres.

T.M
Samedi 10 Décembre 2016

Lu 841 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs