Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Enquête de conjoncture de Bank Al Maghrib : La demande locale booste les ventes globales




Enquête de conjoncture de Bank Al Maghrib : La demande locale booste les ventes globales
La dernière livraison de l’enquête mensuelle de conjoncture industrielle de Bank Al-Maghrib atteste du comportement peu prometteur du secteur du textile et du cuir. Les prix des produits finis poursuivent également leur trend baissier, toutefois la demande locale est jugée importante.
L’enquête de Bank Al Maghrib  relève que la production industrielle est restée stable d’un mois à l’autre  accusant une baisse par rapport à la même période de l’année précédente. Les ventes globales ont été dans l’ensemble orientées à la hausse, en liaison exclusivement avec la hausse des ventes locales.
Le niveau des stocks de produits finis détenus par les entreprises demeure, d’après la même source, supérieur à la normale. Les commandes globales reçues ont baissé d’un mois à l’autre, dans les industries du textile et du cuir et électriques et électroniques, et ont progressé dans les autres branches.
Le niveau actuel des commandes est jugé inférieur à son niveau habituel dans toutes les branches industrielles. Les prix des produits finis ont poursuivi leur tendance baissière d’un mois à l’autre.
Les perspectives d’évolution de l’activité pour les trois prochains mois sont défavorables dans l’ensemble, à l’exception des industries agro-alimentaires. Les professionnels anticipent une baisse des ventes étrangères dans les industries du textile et du cuir, électriques et électroniques et mécaniques et métallurgiques.
Le taux d’utilisation des capacités de production a enregistré une hausse d’un point de pourcentage, pour s’établir à 66%. Hors raffinage, ce taux a connu la même orientation se situant à 66%. Sur le plan sectoriel, ce taux a atteint 73% dans les industries mécaniques et métallurgiques, 65% dans les industries agro-alimentaires, 64% dans les industries chimiques et parachimiques, 62% dans les industries électriques et électroniques et 61% dans les industries du textile et du cuir, rapporte l’enquête de Bank Al Maghrib.
Selon les chefs d’entreprise enquêtés, la production industrielle a enregistré une stabilité
d’un mois à l’autre. En effet, 30% des réponses font ressortir un développement de l’activité contre 27% qui ont signalé une régression, soit un solde d’opinion de 3%. Pour les trois prochains mois, les industriels prévoient une baisse de l’activité.
Au niveau sectoriel, les résultats révèlent une baisse de l’activité dans les industries du textile et du cuir, une stabilité dans les industries chimiques et parachimiques et un renforcement dans les autres branches. A court terme, à l’exception des opérateurs des industries agro-alimentaires qui prévoient une hausse de la production, ceux des autres branches anticipent une baisse de l’activité, toutefois, à des degrés différenciés.
Selon les résultats de l’enquête, les ventes globales ont été dans l’ensemble orientées à la hausse, en liaison exclusivement avec l’amélioration des ventes locales. Pour les trois prochains mois, les industriels tablent sur une progression des ventes locales et étrangères.
Au niveau sectoriel, à l’exception des industries du textile et du cuir et des industries mécaniques et métallurgiques qui ont marqué respectivement une baisse et une stagnation des livraisons, les autres branches ont connu une hausse des ventes globales. Sur le marché étranger, seules les industries agro-alimentaires ont enregistré une hausse des ventes. À court terme, les professionnels des industries électriques et électroniques anticipent un recul des livraisons et ceux des industries du textile et du cuir tablent sur une stagnation des ventes globales, alors que ceux des autres branches prévoient une hausse.
Les nouvelles commandes ont enregistré une amélioration durant le mois de janvier, après la tendance baissière observée depuis octobre 2008. Sur le plan sectoriel, les flux des commandes ont connu une progression dans l’ensemble des branches d’activité, à l’exception des industries du textile et du cuir et les industries électriques et électroniques avec un solde d’opinion inférieur à celui du mois précédent, alors que celui des stocks de produits finis est estimé supérieur à la normale, avec un solde d’opinion comparable à celui du mois de décembre 2008.
En janvier 2009, les résultats de l’enquête confirment la poursuite de la baisse des prix des produits finis, entamée en août dernier, avec un solde d’opinion négatif de 22%. Pour les trois prochains mois, les industriels tablent sur un retournement de cette tendance.
Au niveau sectoriel, les prix des produits finis ont été orientés à la baisse dans toutes les branches d’activité, à l’exception des industries mécaniques et métallurgiques, où elles ont progressé. Il ressort de la même enquête qu’à court terme, les professionnels tablent sur une baisse des prix dans les industries du textile et du cuir et les industries électriques et électroniques, une hausse dans les industries chimiques et parachimiques et une stabilité dans les autres branches.

Mohamed Kadimi
Jeudi 26 Février 2009

Lu 203 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs