Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Enquête de BAM sur l’activité industrielle : Une stagnation à déplorer

Rien ne laisse penser qu'elle peut rebondir dans les mois à venir




Enquête de BAM sur l’activité industrielle : Une stagnation à déplorer
Les chefs d'entreprise continuent de subir pratiquement les effets, antérieurs et postérieurs, d'une croissance en berne, d'une demande atone et des restrictions budgétaires, notamment, les coupes drastiques opérées dans le budget de l’investissement. En effet, après une baisse de l’activité industrielle en février, quand la contraction de l’activité avait concerné l’ensemble des secteurs, une impalpable amélioration en mars, elle aurait marqué en avril 2013 sa deuxième amélioration insignifiante depuis cinq mois. Avec un solde d'opinion de 44%, elle reste inférieure à son niveau d'avril 2012, d’après les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie pour le mois d'avril de Bank Al-Maghrib (BAM).
Rien n’augure une véritable amélioration de l’activité industrielle pendant le deuxième trimestre de 2013. Même avec un solde d’opinion positif concernant cette activité, les véritables «thermomètres» qui peuvent indiquer s’il y a vraiment lieu de prévoir une reprise de l’activité, entre autres, le niveau des carnets de commandes, le niveau des stocks, sont restés à leurs niveaux enregistrés depuis le début de l’année.
En effet, en ce qui concerne les commandes, elles auraient stagné par rapport au mois précédent pour 54% des industriels et baissé pour 26% d’entre eux. Une baisse qui atteint 56% chez les patrons des industries électriques et électroniques.
 En ce qui concerne le niveau des carnets de commandes, il est resté inchangé selon 61% des industriels contre 72% le mois précédent. Un constat valable pour toutes les branches à l'exception des industries mécaniques et métallurgiques où 54% des enquêtés ont déclaré un niveau des carnets de commandes inférieur à la normale.
Outre la stagnation, voire la baisse du niveau des carnets de commandes pour certaines branches, les stocks de produits finis auraient également été concernés par cette stagnation. Ce qui laisse penser que les industriels trouvent de la peine à écouler leurs productions. En effet, ces stocks seraient restés à leur niveau normal depuis le début de l'année, selon 70% des industriels. Une évolution constatée au niveau de toutes les branches, sauf pour les industries chimiques et parachimiques où les enquêtés ont été partagés entre stagnation et niveau supérieur à la normale avec respectivement des soldes d’opinions de 49% et 44%. Pour les industries «mécaniques et métallurgiques», 41% des sondés déclarent une stagnation et 37% une baisse.
Quant aux ventes globales, elles se sont améliorées en avril par rapport au mois précédent, selon 43% des industriels, alors que 32% déclarent qu'elles ont baissé, ajoute la même source.
Pour ce qui est des perspectives pour les trois prochains mois, 42% des enquêtés anticipent une stagnation des ventes et 41% une légère hausse. Dans les industries «agro-alimentaires» et «électriques et électroniques», près de 35% des entreprises anticipent une amélioration des ventes et près de 32% une baisse.
S'agissant des commandes reçues en avril, elles auraient stagné par rapport au mois précédent selon 54% des industriels et baissé pour 26% d'entre eux. Par branche, 56% des patrons des industries électriques et électroniques déclarent une baisse et 71% de ceux des industries chimiques et parachimiques alors que près de la moitié dans les autres branches déclarent une stagnation.
Tous ces éléments n'augurent rien de bon cette année pour l’activité industrielle marocaine ou au moins pour les 400 entreprises constituant l’échantillon représentatif choisi par les experts de BAM. De ce fait, dans la dernière enquête de BAM, les industriels étaient loin de faire preuve d'optimisme. Que ce soit l'état de leurs carnets de commandes ou leurs perspectives de production, rien ne laissait entrevoir une éventuelle amélioration pour ce deuxième trimestre 2013.

Mohammed Taleb
Jeudi 23 Mai 2013

Lu 301 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs