Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En vue de renforcer le dispositif de bonne gouvernance : Un code de best practices pour les établissements de crédit




Une rencontre consacrée au lancement du Code spécifique de bonnes pratiques de gouvernance des établissements de crédit sera organisée vendredi 18 juin à Rabat.
 Ce code, réalisé par la "Commission nationale gouvernance d'entreprise", comporte un recueil de lignes de conduite et de recommandations à l'attention de cette catégorie d'entreprises en vue de leur permettre d'adopter un ensemble de règles et de bonnes pratiques en termes de responsabilités de l'organe de gouvernance, de contrôle interne, de gestion des conflits d'intérêts, de transparence et de diffusion de l'information, indique un communiqué du ministère des Affaires économiques et générales.
 Présidée conjointement par le ministre des Affaires économiques et générales, Nizar Baraka, le gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Mohamed Horani et le président d'Attijariwafa Bank, Mohamed El Kettani, cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la stratégie partenariale entre le gouvernement et les acteurs économiques et financiers en vue d'améliorer la gouvernance des établissements de crédit.
 Cette rencontre, à laquelle prendront part d'imminentes personnalités du secteur public et privé, du monde associatif, d'experts et des universitaires, sera notamment l'occasion d'exposer la genèse et les fondements du Code, d'en présenter les principes généraux ainsi que la stratégie envisagée pour implémenter ses dispositions au sein des établissements de crédit, ajoute la même source.
 Le code des établissements de crédit est venu ainsi compléter et renforcer le dispositif de valeurs et de principes de gouvernance mis en place en vue d'améliorer les performances des entreprises marocaines et ce, après la publication en mars 2008 du Code marocain de bonnes pratiques de gouvernance d'entreprise et le code de gouvernance spécifique aux PME et aux entreprises familiales (décembre 2008) ainsi que la création de l'Institut marocain des administrateurs (IMA) en Juin 2009.
  La publication de ces codes traduit l'importance grandiose qu'accordent le gouvernement et la CGEM à l'amélioration de la gouvernance de l'entreprise marocaine quelles que soient sa taille et sa nature pour qu'elle devienne capable d’être compétitive, de se développer et contribuer au développement économique du pays.
 La "Commission nationale gouvernance d'entreprise", pilotée conjointement par le ministère et la CGEM, fédère l'ensemble des acteurs-clés de la gouvernance d'entreprise au Maroc.

MAP
Vendredi 18 Juin 2010

Lu 346 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs