Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En marge de la réunion des Amis de la Syrie John Kerry et Mahmoud Abbas se rencontrent à Istanbul

«Temps compté» pour reprendre le processus de paix selon le chef de la diplomatie américaine




En marge de la réunion des Amis de la Syrie John Kerry et Mahmoud Abbas se rencontrent à Istanbul
Le secrétaire d’Etat américain John Kerry rencontrait une nouvelle fois dimanche à Istanbul le président palestinien Mahmoud Abbas pour parler du processus de paix israélo-palestinien, a indiqué un responsable américain.
Les deux hommes, qui se sont vus plusieurs fois au cours des deux derniers mois, s’entretenaient depuis dans un grand hôtel d’Istanbul accompagnés de leurs délégations et un tête-à-tête était ensuite programmé, selon ce diplomate du département d’Etat.
Kerry était dans la mégapole turque pour une réunion samedi soir des “Amis de la Syrie”. D’après un autre responsable américain, Kerry et Abbas “vont bien entendu poursuivre la conversation qu’ils ont depuis plusieurs semaines sur la manière de ramener les deux parties à la table des négociations”.
Le chef de la diplomatie américaine avait prévenu mercredi dernier à Washington que le temps était compté pour reprendre le processus de paix israélo-palestinien gelé depuis septembre 2010, déclarant pour la première fois qu’il ne restait plus que deux ans maximum pour y parvenir. M. Kerry travaille actuellement sur un projet visant à relancer l’économie palestinienne pour tenter de restaurer la confiance entre les deux parties.
Il avait aussi annoncé que l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, envoyé spécial du Quartette au Proche-Orient, avait accepté de prendre part aux efforts pour essayer de “faire aller de l’avant l’économie des territoires palestiniens”.
Ce volet précis doit être discuté par Kerry et Abbas, a précisé le responsable américain. Cette rencontre intervient après la démission du Premier ministre palestinien Salam Fayyad.
Ce départ de M. Fayyad tombe au plus mal pour la diplomatie américaine, qui, faute de progrès politiques lors de la dernière visite de M. Kerry en Israël et dans les Territoires palestiniens, s’est rabattue sur une entente avec les responsables israéliens et palestiniens pour “promouvoir le développement économique en Cisjordanie”.

Libé
Lundi 22 Avril 2013

Lu 343 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs