Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En marge de la mission de la Fondation Robert F. Kennedy




Les Etats fantômes n’auront jamais gain de cause

En marge de la mission de la Fondation Robert F. Kennedy
La Coordination européenne au Sahara autonome du Maroc, organisation de défense des droits de l’Homme et de l’intégrité territoriale des Etats du Maghreb, salue avec respect la Fondation Robert F. Kennedy, pour le travail d’évaluation des pratiques respectueuses des droits de l’Homme, qu’elle a accompli avec sérénité à Laâyoune au sud-ouest du Maroc et en Algérie dans les camps des réfugiés séquestrés de Tindouf.
Cependant, nous saisissons cette occasion pour mettre en exergue la partialité de Madame Kerry Kennedy dans l’exercice de l’évaluation qui devrait être pour chaque humaniste un travail de fond, fait dans le respect de la déontologie. Il se trouve, peut-être, que l’histoire des peuples du Maghreb jusqu’au Sahel n’a pas été appréhendée par l’approche anthropologique et socioéconomique pour émettre le rapport d’évaluation de Mme Kerry Kennedy. Nous disons à Madame la présidente de la Fondation R.F.K que l’exercice du travail d’évaluation en matière de droits de l’Homme, doit être soutenu par une approche bibliographique assez dense avant de faire appel à des personnes ressources comme Aminatou Hydar ou Mohamed Abdelaziz, chef suprême du mouvement séparatiste Polisario. Pour élaborer un rapport accablant sur les pratiques du Maroc jugées par la Fondation RFK hors des lois internationales en vigueur, il convient de réaliser un recoupage avec les constatations de plusieurs ONG humanitaires qui ont réalisé des missions de terrain pour l’évaluation des droits de l’Homme dans cette zone du monde, et qui prouvent que le Maroc est un modèle en matière de respect des libertés individuelles et collectives.
Nous rappelons aussi, dans notre présent communiqué, que notre Coordination est aussi déterminée avec tous les partis européens à lever le voile sur ce dossier épineux qui accentue les relations de tension qui perdurent entre Alger et Rabat, et qui constitue le frein majeur à la construction maghrébine.
Nous souhaitons que Madame Kerry Kennedy revienne sur l’histoire de l’hospitalité maghrébine, celle des actes d’allégeance "la Baia" des tribus sahraouies aux différents Rois du Maroc et des relations diplomatiques entre l’Espagne, l’Algérie, la France et le Maroc, pour revoir sa copie et revoir les méthodes utilisées pour l’évaluation in situ des contraintes exogènes à ce pseudo-conflit, qui oppose des séparatistes marocains et algériens à l’ensemble des collectivités territoriales du Maghreb. L’histoire des civilisations nous a appris que les droits de l’Homme ont été bafoués dans le monde entier, y compris aux Etats-Unis envers les populations noires des temps de l’esclavage, et cela continue toujours dans certains régimes étatiques.
En tant que fruit du brassage culturel des civilisations, nous nous exprimons dans une pluralité identitaire. En tant que Français, Européens, Américains et Maghrébins du monde, nous nous exprimons avec notre identité plurielle, franco-maghrébine et africaine, euro-méditerranéenne, asiatique et américaine. Les questions identitaires réduites à des groupes qui s’attachent à l’identité unique, celle qui pousse à l’extrémisme dont celui des séparatistes basques, des séparatistes corses, du Front du Polisario..., ne sont qu’une machination de la manipulation du sens réduit, obstiné à faire du mal à des sociétés entières et à leurs Etats.
Au lieu de construire dans le sens du bien commun, celui du développement durable dans l’union, certains courants politiques aiment vider l’histoire de ses propres valeurs et de ses sens, pour biaiser l’information par des interprétations calomnieuses, dont certains même se déclarent humanistes, et les médias en sont des acteurs de leurs propagandes.
Au-delà de l'Etat, les représentants des séparatistes vont même dans l’hémicycle onusien défendre une cause montée de toutes pièces. Dans la brèche du droit de l’Homme, ils ont mal interprété la question d’autodétermination. Ils sont encouragés par certains mouvements radicaux qui manquent de sagesse et de sérénité en traitant la notion d’autodétermination. Ils sont autodéterminés à faire quoi des groupes d’opposants de sociétés et de leurs Etats ? Déterminés à manipuler l’opinion publique internationale, à semer la zizanie et l’insécurité, à travailler dans les circuits de trafics d’armes et à constituer une logistique potentielle du terrorisme dont celui d’Al Qaïda.
Le 2 novembre, le quotidien américain New York Post publiait une enquête de Richard Miniter faisant état de « liens établis entre 56 dirigeants politiques et militaires du Polisario et Al-Qaïda ». Il est certain que nous ne pouvons pas observer le mal en restant juste consternés au lieu d’agir pour la paix. Nos déplacements associatifs avec l’ensemble des sociétés civiles de développement durable et de protection de l’environnement sont pour la paix et la sécurité. Ils sont le lien direct avec notre objectif et notre engagement de conforter les cultures pour l’union et la défense de l’intégrité territoriale des Etats.
La défense de l’unité nationale est une cause noble au centre de la souveraineté des Etats. Les Etats-Unis, l’Europe et le Maghreb ont un lien profond avec les civilisations les plus anciennes de l’humanité. Les groupes séparatistes agressent l’environnement social par des manipulations, par des formations armées, etc. En se proclamant Rasd ou Basques, Corses, Kurdes, ou Kabyles, ces gens vivent dans l’utopie de voir déclencher une guerre terroriste pour faire entendre des revendications mal fondées sur la base de la question d'autodétermination, au profit de l’unité territoriale.
Les graves incidents survenus le 8 novembre 2011 dans le camp de réfugiés sahraouis d'Edgim Izik, près de Laâyoune (sud du Maroc), où plusieurs personnes parmi les corps de la gendarmerie et de la police marocaines ont été égorgées par des séparatistes terroristes, s'expliquent par une manipulation des services armés algériens contre le Maroc. Ils sont la preuve de ce laisser-aller, celui de négocier avec des minorités qui manipulent des milliers de personnes contre leurs familles.
Les citoyens militant pour l’unité nationale vivent dans des Etats souverains, ils participent à la gestion territoriale et au processus de décentralisation et d’attribution des compétences régionales à l’ensemble des territoires. L’autonomie territoriale concerne les actions de développement durable, au cœur des politiques régionales à engager pour l'avenir du Maghreb. Le droit d’ingérence n’a pas prééminence sur l’unité et l’intégrité territoriale. L’autonomie régionale est à la base des projets Etat-région. Elle est au cœur des processus long de la décentralisation et des actions de la déconcentration des services publics.
Nous aimerions voir une union maghrébine et euro-méditerranéenne qui œuvre pour le développement durable, la solidarité sans équivoque, celle qui fera des émules dans le monde et qui sera le symbole de la fraternité et de la paix. Nous allons accentuer nos efforts pour offrir plus de sécurité. Nous allons avec l’ensemble de la communauté internationale vaincre le fléau du terrorisme sous toutes ses formes, à travers le travail collectif, les réseaux d’associations, d’organisations humanitaires et l’investissement dans de multiples chantiers de développement durable.
Nous allons dire à ceux qui brûlent les drapeaux et sèment la haine et le déchirement social, en proclamant leurs Etats fantômes, qu’ils n’auront jamais gain de cause en brandissant de nouveaux drapeaux et en pactisant avec le diable. Leurs symboles et leurs drapeaux ne seront qu’une page de la mémoire du terrorisme international.
*
Secrétaire général de la Coordination européenne au Sahara autonome du Maroc



Par Moulay Hfid Hamidi
Samedi 29 Septembre 2012

Lu 861 fois


1.Posté par le marocain le 30/09/2012 16:37
Je n'ai rien à dire à cette Américaine,sauf qu'elle doit bien s'amuser à dépenser les 140 millions de dollars reçus des responsables Algériens.
Je dirai que cet argent est vraiment illicite(Haram)
Sans aucune honte une femme qui quitte le droit chemin,en accusant un pays ami des Etats Unies depuis plus de 240 ans,contre ou au profit d'une bande de mercenaires qui n'ont aucun statut,ni état,ni reconnaissance universelle.Les états(voyou comme disait M.Bush)qui ont reconnu cet groupe de criminels,ne sont même pas capable d'assurer à leur ressortissant le moindre bien fait de la vie(Eau,Electricité,scolarité,soins,logements,routes,)
La dame Kerry est elle aussi complice en acceptant cette vile invitation d'un groupe que même les responsables de son pays ont inscrits sur la liste des "terroristes dangereux".
140 millions de dollars prélevés sur le budget de l'Etat Agérien,dont le citoyen n'a pas trouvé une bouteille de gaz(pays gazier)pas d'essence dans les stations,manque de nourriture.Avec un gros paquet de 280 milliards de dollars de rente,c'est un pays au bord de la faillite.
Bravo Mm Kerry Kennedy,il ne vous reste que l'explitatation des bars comme ton aïeul,venant de sa lointaine patrie. à publier SVP

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs