Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En dépit des efforts déployés en matière de développement : Le classement du PNUD confond Rabat




Qui croire ? Les communiqués dithyrambiques de certains départements ministériels dits sociaux économiques ou les rapports des organisations internationales spécialisées en développement humain? Pour les premiers, le développement humain ne s’est jamais bien porté au Maroc qu’en ces dernières années bénies. Quant au PNUD (Programme des Nations unies pour le développement) qui se base sur certains indices de classement, il déclasse le Maroc dans son dernier rapport 2011 de la 114e place à la 130e place, sur 187 pays étudiés avec un indice de développement humain (IDH) de 0,582. L'entrée de 18 nouveaux pays dans le classement 2011 explique cette chute. En 2010, seulement 169 pays étaient retenus pour le classement du programme des Nations unies. Ce déclassement provoque bien sûr l’ire des responsables marocains estimant que ces rapports et études portent préjudice aux efforts déployés par le Maroc dans le secteur du développement humain. Pour eux, il s’agit d’un emploi erroné de certains indicateurs censés mesurer les niveaux de développement humain à l'échelle mondiale, tels qu'établis par des centres en relation avec le PNUD. Selon ce nouveau classement, le Maroc apparaît loin  derrière l'Algérie (96e), la Tunisie (94e) et la Libye (64e). Selon certains observateurs, les piètres performances dans les secteurs de l'éducation et de la lutte contre la pauvreté en sont les principales causes de ce recul. D’après le rapport du PNUD intitulé  «Durabilité et équité : un meilleur avenir pour tous», le Maroc affiche une durée moyenne de scolarisation de 4,4 années seulement. Le taux d'alphabétisation des adultes s'établit, lui, à 56,1% (77,6% en Tunisie et 72,6% en Algérie). Il n’en reste pas moins que le Maroc consacre 5,5% du PIB pour l’éducation.
Par ailleurs, la pauvreté reste élevée avec des inégalités importantes.   Parmi les bons points : l'espérance de vie  qui atteint désormais 72,2 ans (11 ans de plus qu'en 1985) et la forte diminution de la mortalité maternelle. Le rapport du PNUD sur le développement humain a introduit une nouvelle méthode de mesurer le développement en faisant la synthèse des indicateurs d'espérance de vie, de niveau d'études et de revenu, pour aboutir à un indicateur composite du développement humain. L'IDH présente  une statistique unique destinée à servir de cadre de référence pour le développement économique et social d’un pays. C’est d’ailleurs le calcul de cet indice qui est contesté par les responsables marocains estimant que ce dernier ne reflète pas    les efforts  louables déployés par le  Maroc ces dernières années en matière de développement humain, ni les performances notoires réalisées justement dans les domaines pris en considération par ce nouvel indice comme l'accès à l'électricité, l'eau potable, l'éducation et la santé ou encore à d'autres services et biens de base. C’est en 1990 que le premier rapport sur le développement humain a été présenté et avait pour objectif de considérer l’élément humain au centre du processus du développement, du point de vue du débat économique, des orientations de politique publique et de sensibilisation.

KAMAL MOUNTASSIR
Lundi 9 Janvier 2012

Lu 1435 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs