Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En dépit des dégâts causés par les inondations : La campagne agricole évolue positivement, selon M. Akhannouch




L'état végétatif des différentes cultures est jugé "bon" pour 75% des superficies emblavées durant la campagne 2009-2010, "moyen" pour 22% et "médiocre" pour 3%, selon le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, M. Aziz Akhannouch.  Intervenant mardi devant la Commission de l'Agriculture et des Affaires économiques de la Chambre des conseillers, sur "l'état d'avancement de la campagne agricole 2009-2010", M. Akhannouch a indiqué que les conditions climatiques enregistrées jusqu'à présent conjuguées aux efforts déployés par les agriculteurs et aux mesures prises par l'Etat, ont permis à la campagne agricole de se dérouler dans des "conditions normales" dans la majorité des zones agricoles.  Plusieurs indicateurs augurent d'une "production végétale et animale satisfaisante", a estimé le ministre, citant, notamment dans ce cadre, la vente de 1,14 million qx des semences sélectionnées (+64%) et de 630.000 tonnes d'engrais (+8%).

Recul de 8 % des superficies
cultivées en céréales d'automne
 
M. Akhannouch a indiqué également que les prix de la plupart des semences de profondeur ont enregistré des baisses variant entre 1,5% et 40%, et ce malgré le renchérissement des cours de ces produits sur le marché international. Concernant les céréales d'automne, le ministre a souligné que les superficies cultivées ont atteint environ 4,7 millions ha, en baisse de 8 % par rapport à la campagne précédente et à la moyenne des cinq dernières années, précisant que ces superficies sont réparties entre le blé tendre (1,9 million ha, -5%), l'orge (1,9 million ha, -13%) et le blé dur (0,9 million ha, -5%).
Par ailleurs, le ministre a qualifié de "satisfaisant" l'état végétatif des cultures sucrières, qui occupent une superficie totale de 52.000 ha, soit 83% des superficies programmées.  M. Akhannouch a fait état également d'une hausse de la production prévisionnelle des agrumes (+10% à 1,4 million de tonnes), des exportations du petit agrume (+10% à 316.000 tonnes) et de la production des olives (+75% à 1,5 million de tonnes).
Le ministre, qui a mis l'accent sur le recul des prix des olives suite à l'abondance de la production, aussi bien au niveau local qu'international, s'attend à une augmentation des exportations des huiles de 33% pour dépasser les 20.000 tonnes. Il a également précisé que malgré les pluies qui rendent difficile l'accès aux champs, il a été procédé à la distribution de 5 millions de plants d'olivier, soit 94% du total programmé, 500.000 tonnes de plants d'amandier (83%), 75.000 plants de figuier (99%) et 30.000 plants de cerisier (100%).  La production prévisionnelle des primeurs atteindrait, durant la campagne 2009-2010, quelque 1,9 million de tonnes, en hausse de 7% par rapport à la campagne précédente, a souligné M. Akhannouch, ajoutant que les conditions climatiques exceptionnelles dans la région Souss-Massa-Draa ont été à l'origine du recul de la production des primeurs prévue dans la région (-10%).
Cette régression a été atténuée grâce aux efforts des producteurs qui ont cultivé à nouveau les superficies sous serres touchées par ces intempéries, a-t-il souligné, ajoutant que la campagne d'exportation des primeurs a connu certaines difficultés suite au recul des prix et de la demande sur le marché européen.  Ces exportations devraient atteindre 415.000 tonnes durant l'actuelle campagne, s'inscrivant ainsi en baisse de 14% par rapport à la campagne précédente, a-t-il estimé.

Hausse de 5% de la production
des tomates à 895.000 tonnes

M. Akhannouch a expliqué, par ailleurs, la hausse des prix des tomates sur le marché national depuis le mois de janvier dernier par les conditions climatiques exceptionnelles dans la région Souss-Massa-Draa.  Le ministre, qui s'attend à une "baisse relative" des prix des tomates à fin avril courant, prévoit une hausse de la production de ce fruit, qui devrait atteindre 895.000 tonnes (+5%), durant la campagne agricole 2009-2010.  Malgré le recul des exportations des tomates (-18% à 250.000 tonnes) et la baisse de leur prix, les exportateurs marocains ont relativement préservé leur part sur le marché européen.  Pour leur part, les exportations des pommes de terre ont enregistré une hausse de 52%, a précisé M. Akhannouch, qui s'attend à une production nationale de l'ordre de 1,7 million de tonnes durant l'actuelle campagne agricole (+1%).  Il a fait état également de l'amélioration de la production animale, suite notamment à une bonne campagne 2008-2009 et ses répercussions sur le rendement du cheptel, la baisse des prix des fourrages de base, l'abondance des pâturages et les importations des vaches de race améliorée.

MAP
Vendredi 9 Avril 2010

Lu 395 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs