Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En dépit des condamnations de la communauté internationale : L’armée syrienne continue de réprimer dans le sang




L'armée a pris vendredi d'assaut quatre villages de la province d'Idleb (nord-ouest), où les militants craignent une offensive d'envergure, semblable à celle de Homs (centre), a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
"Les forces militaires ont pris d'assaut les villages de Chaghourit, al-Laj, Hamimat et as-Sahn dans la province d'Idleb, lancé une campagne de perquisitions dans les villages et les zones agricoles et poursuivi des déserteurs", a précisé l'OSDH.
Depuis des jours, les militants craignent une opération d'envergure imminente dans ce bastion rebelle semblable à celle menée à Baba Amr, quartier de Homs (centre) repris par l'armée le 1er mars. "Nous craignons une opération d'envergure comme à Baba Amr, et pas un assaut normal", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, chef de l'OSDH.
Un nombre important de chars et de soldats sont rassemblés dans le district de Jabal al-Zaouia, dans la province d'Idleb, selon Milad Fadl, un militant de la Commission générale de la révolution syrienne.
"La plupart des déserteurs, hors de Hama (centre) et de Homs, sont à Jabal al-Zaouia, c'est là-bas qu'il y a eu le plus grand nombre de défections", a expliqué M. Abdel Rahmane. Certains rejoignent l'Armée syrienne libre (ASL), d'autres fuient, a-t-il indiqué.
De nombreux habitant de huit villages de Jabal al-Zaouia ainsi que de la ville d'Idleb ont fui, avait indiqué jeudi M. Fadl à l'AFP.
Comme ils l'avaient fait pour Homs, les médias officiels syriens concentrent leur couverture sur Idleb, "affirmant qu'il y a des gangs terroristes qui terrorisent la population, pour préparer le public" à une éventuelle offensive, a estimé M. Abdel Rahmane.
Par ailleurs, un jeune homme a été tué dans la nuit de jeudi à vendredi par les tirs des forces de sécurité dans le quartier de Kafar Soussé à Damas.
Jeudi, 16 civils ont été tués à travers la Syrie.
Vendredi, les militants se préparaient à manifester en hommage à la communauté kurde dont le soulèvement il y a huit ans à Qamichli (nord-est) a été maté dans le sang, au prix de dizaines de morts.

AFP
Samedi 10 Mars 2012

Lu 239 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs