Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En dépit de la présence des observateurs onusiens : Le spectre de la guerre civile plane sur la Syrie




En dépit de la présence des observateurs onusiens : Le spectre de la guerre civile plane sur la Syrie
Le spectre de la guerre civile plane sur la Syrie où le fragile cessez-le-feu, un des six points du plan de paix de l’Emissaire spécial ONU/Ligue arabe, Kofi Annan, est régulièrement violé depuis son entrée en vigueur le 12 avril dernier.
«Je suis sûr que je ne vous apprends rien quand je dis qu’il y a une profonde préoccupation que le pays peut aller vers une guerre civile dont les implications (sur la région) sont quelque peu effrayantes», a mis en garde mardi l’Emissaire spécial ONU/Ligue arabe, Kofi Annan, avant d’ajouter : «Nous ne pouvons pas laisser cela se produire».
Annan s’adressait à la presse après un compte-rendu devant le Conseil de sécurité de l’ONU par vidéoconférence depuis Genève, sur l’évaluation de la mise en oeuvre de son plan pour une sortie de crise, dans le cadre d’une séance sur la Mission de supervision de l’ONU en Syrie (MISNUS).
«Des petits signes» de respect du plan de paix ont été observés sur le terrain mais dans l’ensemble la situation n’est pas satisfaisante. «Il y a une diminution des activités militaires, mais il y a toujours de sérieuses violations du cessez-le-feu», a constaté Kofi Annan.
«S’il n’y a pas de processus politique, il sera difficile de ne pas aller directement vers une guerre civile», a estimé, à New York, un diplomate proche du Conseil de sécurité, avant d’ajouter qu’il ne peut y avoir un «véritable processus politique, sauf si Damas crée l’environnement favorable à sa mise en place, ce qui n’est pas le cas».
L’Emissaire spécial et le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, ont informé l’Organe exécutif sur les derniers développements notamment le déploiement des observateurs sur le terrain.
Pour l’heure, 60 observateurs militaires non armés se trouvent sur place en plus de 37 civils, avec la perspective d’atteindre 100 éléments en fin de semaine, la totalité, 300, sera en place avant la fin du mois.
Cependant plusieurs membres du Conseil ont déploré les entraves posées à la Mission onusienne. «Il y a toujours des entraves au déploiement de MISNUS, des visas ont été refusés. Des observateurs ont été retenus à des points de contrôle», a énuméré l’ambassadeur britannique à l’ONU, Lyall Grant.
Il ressort du compte-rendu de M. Annan «qu’aucun des engagements pris par le gouvernement dans le cadre du plan en six points n’a été pleinement mis en oeuvre : les violences se poursuivent, les manœuvres militaires continuent de même que les violations des droits de l’Homme», a-t-il dit aux journalistes.
«Nous sommes loin d’un environnement propice à un dialogue politique pour entamer une transition», a estimé le diplomate britannique. Néanmoins, tous les membres du Conseil sont unanimes quant à leur total soutien à M. Annan et à ses efforts pour «éviter le pire».
«Il y a un soutien général en faveur du plan Annan», a relevé l’ambassadeur de Russie à l’ONU, Vitaly Churkin, soulignant que «les choses vont dans la bonne direction», avant de reconnaître toutefois que «beaucoup d’obstacles» demeurent, mais «peuvent être surmontés».
Pour l’émissaire Annan, «les violences doivent cesser et un processus politique crédible doit être entamé dans l’intérêt du peuple syrien qui a «tellement souffert et dont le bien-être doit être au centre de toute action que nous entreprendrons».
Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), quelque 12.000 personnes sont mortes depuis le début de la révolte populaire en mars dernier.
Et de former le vœu que les autorités tout comme l’opposition prennent la mesure de la «fragile» mais réelle «opportunité» qui s’offre à elles pour garder la situation sous contrôle.

MAP
Jeudi 10 Mai 2012

Lu 363 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs