Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En dépit de l’aggravation du coût du risque

Société générale Maroc : Le PNB s’apprécie de 6% à 3,2 milliards dh




En dépit de l’aggravation du coût du risque
La filiale bancaire marocaine du Groupe Société générale termine l’année 2008 sur une note positive, en dépit de l’exacerbation de la concurrence, de la tension sur les liquidités et de la montée du coût du risque. En effet, l’encours net des créances à la clientèle signe un accroissement de 17,7% par rapport à 2008, totalisant 42,8 milliards DH. Cette amélioration recouvre une hausse de 11,3% à 17,4 milliards DH des crédits de trésorerie : une progression de 37,3% à 12,5 milliards DH des crédits à l’équipement et une appréciation de 15,2% à 10 milliards DH des crédits à l’immobilier.
De leur côté, les dépôts de la clientèle s’affichent en en hausse de 5,3% à 46,2 milliards DH, portés par l’augmentation de 11,4% à 5,5 milliards DH des comptes d’épargne et de 7,9% à 26,2 milliards DH des comptes à vue créditeurs. La structure des dépôts montre que la part des ressources rémunérées s’établit à 38,3% contre 39,1% en 2008.
Grâce à la bonne tenue de l’activité commerciale, le Produit net bancaire -PNB- inscrit une bonification de 7,8% à 2,9 milliards DH. Cette performance est attribuable essentiellement à l’accroissement de 13,5% à 2,2 milliards DH de la marge d’intérêts et à l’augmentation de 8% à 416,4 millions DH de la marge sur commissions. Quant au résultat des opérations de marché, il a accusé un repli de 10% à 177 millions DH, du fait de la dégradation du résultat des opérations sur titres de placement.
La banque a vu ses charges générales d’exploitation enregistrer une hausse de 9% à 1 339,1 millions DH, ramenant le coefficient d’exploitation à 46,6% (Vs.46,1%). Ainsi, le résultat brut d’exploitation gagne un peu plus de 10% à 1.501,6 millions DH.
Au volet risque, les analystes financiers de BMCE Capital constatent que les dotations nettes de reprises aux provisions pour créances en souffrance se renforcent de 48,9% à 403,8 millions DH. Globalement, les provisions pour créances en souffrance enregistrent un léger repli de 1,4% à 2,4 milliards DH, tandis que le stock des créances contentieuses limite sa baisse à 3% pour s’établir à 3,2 milliards DH, fixant le taux de couverture à 75%. Au final, la banque dégage une capacité bénéficiaire de 910 millions DH, contre 767,5 millions DH en 2008, soit une progression de 18,6%.
En consolidé, le PNB s’apprécie de 6% à 3.216,9 millions DH. Le Résultat brut d’exploitation atteint 1.807,4 millions DH, en augmentation de 4% par rapport à 2008. En revanche, le RNPG (Résultat net part du groupe) accuse un repli de 14,3% à 745,8 millions DH, sous l’effet de la multiplication par deux du coût du risque à 669,5 millions DH, au lieu de 331,2 millions DH en 2008.
De l’avis des analystes de la Place, la Société générale marocaine de Banques devait, sans doute, subir de plein fouet l’aggravation du coût du risque, à l’instar de la profession, mais elle est parvenue à améliorer ses activités, tirant profit de l’expertise développée par sa maison mère au niveau des activités bancaires et para-bancaires,

Achir Karim
Vendredi 2 Avril 2010

Lu 512 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs