Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En concert fusion au Festival Gnaoua et musiques du monde : Mahmoud Guinea rencontre le guitariste Daby Touré




En concert fusion au Festival Gnaoua et musiques du monde : Mahmoud Guinea rencontre le guitariste Daby Touré
Maâlem Mahmoud Guinea et Daby Touré sur la même scène. Quel bonheur ! Le grand maître de la fusion et le jeune virtuose de la guitare et de la musique africaine se produiront en effet dans un concert fusion, vendredi 25 juin courant, sur la scène Bab Marrakech, à l’occasion du 13ème Festival Gnaoua et musiques du monde qui se déroulera du 24 au 27 juin à Essaouira.
«Maâlem Mahmoud Guinea est connu pour ses origines et la famille à laquelle il appartient, qui continue de perpétuer la tradition. Parmi les pionniers des fusions musicales, Maâlem Mahmoud Guinea s’est déjà illustré auprès d’artistes de renommée mondiale tels que Carlos Santana», soulignent les organisateurs. Et de rappeler que la figure emblématique de la musique gnaouie avait ouvert l’édition précédente «en apothéose et en fusion avec le groupe brésilien Afoxé Loni».
On peut des lors imaginer tout le bonheur qu’offre une telle fusion, sachant que le style Guinea sera une fois encore fortement présent lors de ce rendez-vous culturel qui «par la créativité s’attache à préserver un patrimoine national qui s’est enraciné à Essaouira et dont la famille Guinéa (originaire de la ville), est incontestablement la gardienne du temple», précisent les organisateurs.
“D’une culture éparpillée entre l’Afrique et la France, Daby Touré a su tirer le sel d’une musique généreuse et ouverte aux quatre vents”. C’est en ces termes élogieux que le célèbre chroniqueur musical français, Francis Dordor, décrit, dans les Inrockuptibles, le guitariste de talent qu’est Daby Touré.
Doté d’une voix lancinante, Daby Touré façonne sa musique et son style en s’imprégnant «des cultures musicales soninke, toucouleur et wolof de son enfance et des influences de la musique occidentale». Une inspiration qui réussit plutôt bien à l’artiste d’origine mauritanienne. Puisqu’elle lui aura ouvert les portes de nombreuses manifestations culturelles organisées à travers le monde et où il s’est à chaque fois brillamment distingué.
Soulignons que ces deux artistes se produiront à la suite du concert d’un autre des frères Guinea, le maâlem Abdallah.
Rappelons enfin que trois résidences d’artistes ponctueront cette 13ème édition et mettront en scène les rythmes et les cultures du monde à la joie de milliers de festivaliers que drainera cet événement. A cet effet, le public pourra les apprécier dès l’ouverture du Festival avec le Ballet national de Géorgie Sukhishvili et les frères Maâlemines Mohamed et Said Kouyou. Deux jours plus tard, la troupe de stepping Step Afrika et Maâlem Mustapha Bakbou proposeront à leur tour une nouvelle fusion qui promet maintes surprises. Cette prestation sera suivie d’une autre fusion, entre Amazigh Kateb (fondateur du groupe Gnawa Diffusion) et le Maâlem Abdeslam Alikane. De la fête à en mourir de bonheur!

Alain BOUITHY
Mardi 1 Juin 2010

Lu 452 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs