Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En concert au Studio des arts vivants à Casablanca : Jiri Stivin, le maître de la musique tchèque




En concert au Studio des arts vivants à Casablanca : Jiri Stivin, le maître de la musique tchèque
L’ambassade de la République tchèque au Royaume du Maroc, le Studio des arts vivants et la Galerie 38 accueillent Jiri Stivin, le monstre sacré de la musique tchèque, pour une représentation exceptionnelle.
Excellent compositeur, auteur de musique de cinéma et de théâtre, le maître de la musique tchèque donne un concert, ce soir, à partir de 21h au Studio des arts vivants à Casablanca.
A 70 ans, Jiri Stivin demeure la grande figure de la scène musicale tchèque. L’artiste, qui excelle dans l'art de l'improvisation, traine derrière lui une longue et très riche carrière musicale avec à son compteur plus de 100 albums enregistrés en tant que soliste ou co-interprète.
Il faut dire que ce sexagénaire, natif de Prague en République tchèque (il est né le 23 novembre1942) n’a rien perdu de son talent. On lui reconnait d’ailleurs une parfaite maîtrise de nombreux instruments à vent tels que les flûtes, les saxophones, ou encore les clarinettes qui n’auraient aucun secret pour lui. «Jiri Stivin est aussi un magicien capable de transformer un simple objet du quotidien en un instrument à vent», lit-on dans la presse.
Mais Jiri Stivin n’est pas seulement ce géant de la musique jouant parfaitement de tous les instruments. Très à l’aise dans de nombreux registres, il se distingue aussi bien dans la musique classique que dans le jazz. Qu’il joue en solo ou accompagne un orchestre, sa prestance et son talent séduisent nombre d’observateurs de la scène musicale internationale. Ces derniers saluent également ses nombreuses collaborations avec des ensembles réputés tchèques et étrangers. A l’instar de Virtuosi di Praga, l’Orchestre symphonique de Prague, l’Orchestre de chambre de Suk, le quartette de Talich et le Due Boemi.
L’artiste, qui enseigne également au Conservatoire de Prague, donne des récitals de clavecin, d’orgue ou de guitare. Dans «un style exceptionnel qui se singularise par sa joie et son sens de l’humour. Son expression musicale se caractérise par l’effervescence, l’improvisation et un passage fréquent entre différents registres musicaux», soulignent les organisateurs.
Ce  n’est pas un hasard si son double album intitulé “Les voyages” a été choisi en 1981 parmi les projets les plus remarquables du jazz européen de l’année. Et que ce talentueux artiste, qui dirige également ses propres ensembles (le Collegium Quodlibet et Jiri Stivin and Co Jazz Quartet) s’est vu décerner par le président de la République tchèque Václav Klaus la médaille d’Etat pour le mérite dans le domaine de la culture et l’art. C’était en 2007.
Ce soir, le public casablancais a rendez-vous avec un grand de la musique au répertoire varié ayant séduit tout le monde tout au long de sa carrière, chez lui comme à l’étranger.

ALAIN BOUITHY
Jeudi 14 Juin 2012

Lu 432 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs