Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En attendant la sentence prévisible, les casseroles d’Ouzzine continuent de faire la Une

Eurosport réclame son milliard au ministre




En attendant la sentence prévisible, les casseroles d’Ouzzine continuent de faire la Une
Décidément, l’année 2014 n’a pas porté chance à l’infortuné Mohamed Ouzzine. La désolante série de scandales se poursuit dont le tout dernier en date est une affaire de pub qui risque de mettre le bonhomme une fois encore au-devant de la scène.
Une question écrite du Groupe socialiste a mis le ministre de la Jeunesse et des Sports dans l’embarras faisant état du contrat qu’il avait signé, le 3 mars 2014, avec Eurosport en contrepartie de la diffusion par la chaîne des spots publicitaires de quelques disciplines sportives pratiquées au Maroc.
Il s’agit d’un contrat d’un million d’euros devant être versé à la chaîne sur trois échéances. La première tranche de 350.000 euros devait être déboursée en avril 2014, alors que la deuxième du même montant a été fixée pour le mois de mai et la troisième de l’ordre de 325.000 euros était à payer en octobre dernier.
Néanmoins, ce contrat ne remplissait pas les garanties juridiques et procédurales, d’où l’incapacité du ministère de la Jeunesse et des Sports à débloquer le montant dû à Eurosport.
A ce propos, le Groupe socialiste a demandé l’ouverture d’une enquête en vue de lever le voile sur cette affaire, une autre, hélas, de plus si ce n’est de trop, qui porte un sacré coup au ministre Ouzzine qui en voit de toutes les couleurs depuis le scandale de la pelouse du Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat.
Par ailleurs, d’aucuns sont allés vite en besogne en voulant établir un certain lien entre le commentaire réservé par Eurosport au fameux scandale de la pelouse du Complexe Moulay Abdellah et le non-règlement par les autorités marocaines du montant d’un million d’euros à la chaîne. Sauf que la logique veut que l’on fasse la part des choses, d’autant plus que les commentateurs chargés de couvrir la Coupe du monde des clubs (la rencontre Aukland City FC-Cruz Azul) n’ont fait que rapporter les faits qui ont fâché plus d’un et à tous les niveaux.
Il convient de rappeler qu’une enquête a été diligentée à ce propos et l’opinion publique attend depuis les résultats et l’issue de cette affaire. En attendant, le ministre Mohamed Ouzzine qui avait écopé d’une suspension pendant le déroulement du Mondial des clubs, avait fait savoir dans une déclaration rapportée par la MAP que ''si les résultats de l'enquête établissent la responsabilité du ministère de la Jeunesse et des Sports, je suis prêt à assumer ma responsabilité et présenter ma démission''.

Mohamed Bouarab
Jeudi 1 Janvier 2015

Lu 2639 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs