Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En attendant la Palme d’or de Cannes 2009, la Quinzaine dévoile son palmarès : Le Canadien Xavier Dolan rafle trois prix




En attendant la Palme d’or de Cannes 2009, la Quinzaine dévoile son palmarès : Le Canadien Xavier Dolan rafle trois prix
En attendant la remise de la Palme d’Or de  la 62ème édition du Festival de Cannes,  qui devait avoir lieu hier dans la soirée,  les sections parallèles dévoilent leur prix. La Quinzaine des réalisateurs a primé le Canada et la Belgique. Du haut de ses 19 ans, le Canadien Xavier Dolan a remporté trois prix avec son premier long-métrage, « J’ai tué ma mère»: le Art Cinema Award décerné par un jury de programmateurs de cinémas indépendants, le prix de la SACD et le 7ème prix «Regards Jeunes 2009». Le Belge Felix Van Groeningen s’en sort avec les honneurs pour son culotté «La Merditude des choses» avec une mention spéciale. Un jury d’exploitants a récompensé le film autrichien «La Pivellina» de Tizza Covi et Rainer Frimmel. Côté court, c’est le « Montparnasse» de Mikhaël Hers qui a reçu le prix SFR. 
Et en attendant toujours le Palmarès de cette édition, des rumeurs persistantes affleurent ici et là, plaçant plusieurs films en pole position. On parle ainsi beaucoup du «Ruban blanc» de Michael Haneke, « du Temps qu’il reste» d’Elia Suleiman  et d’«Un Prophète» de Jacques Audiard. Avec à chaque fois un bémol : une Palme d’Or pour Michael Haneke marquerait le triomphe d’un cinéma austère et jetterait des soupçons de copinage sur la présidente du Jury Isabelle Huppert (qui reçut le Prix d’interprétation féminine en 2001 grâce à La Pianiste de...Michael Haneke); une Palme pour Elia Suleiman serait interprétée par certains comme une marque d’engagement pro-palestinien; et une Palme pour Jacques Audiard offrirait une deuxième victoire française en deux ans (après Entre les murs en 2008), ce qui ne manquerait pas de faire jaser. Du coup, quelques outsiders tiennent la corde. On parle de Fish Tank d’Andrea Arnold, de Vincere de Marco Bellocchio, des Herbes folles d’Alain Resnais ou d’Antichrist de Lars von Trier, qui n’aurait visiblement pas que des détracteurs au sein du jury. Cette poignée de films devrait également être concernée par les prix d’interprétation. Côté masculin, Tahar Rahim se voit toujours régulièrement cité pour Un Prophète. Côté féminin, Charlotte Gainsbourg dans Antichrist, Katie Jarvis dans Fish Tank ou Giovanna Mezzogiorno dans Vincere sont pressenties. Mais, des surprises devraient être  vraisemblablement au rendez-vous. 

M.A Avec Agences
Lundi 25 Mai 2009

Lu 373 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs