Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En Chine, l’empire des nains, un parc d’attractions très spécial




En Occident, le concept provoquerait sûrement un scandale, mais dans le sud-ouest de la Chine, l'« Empire des nains » est un parc d'attractions populaire, où une centaine de personnes à la taille anormalement petite sont les vedettes.
Sur une scène entourée par des constructions ressemblant à des champignons, l'« empereur », qui mesure moins d'un mètre, est vêtu d'une tunique jaune, comme ceux de la Chine impériale.
A la différence de ces derniers, il a un style résolument moderne, avec lunettes noires et cheveux longs. Autour de lui, sa « cour », composée de fées, guerriers, cuisiniers et moines, chante une ballade sirupeuse.
Les spectateurs applaudissent sur fond de musique techno.
Ce parc d'attractions très particulier a ouvert en septembre dernier dans la province du Yunnan, au cœur d'un parc dédié aux papillons.
Mais il est vite devenu l'attraction principale, avec des spectacles étranges, comme cette mini-version du « Lac des cygnes » ou ce concert de hip-hop d'un homme à la coiffure punk et portant un pantalon de cuir moulant.
Mais les personnages principaux du parc – les  « xiao ai ren » en chinois --, qui mesurent de 0,79 à 1,3 m -- semblent ravis d'être là.
Certains évoquent même un paradis, où ils peuvent enfin vivre sans subir les vexations quotidiennes.
« Avant de venir ici, la plupart d'entre nous ont souffert de discrimination. Mais ici, nous sommes égaux et respectés. Nous avons notre dignité », dit Ou Jielin, 24 ans, qui vendait auparavant des vêtements dans le sud de la Chine, à Guangdong.
Ici, elle a même rencontré l'âme soeur, un des employés avec laquelle elle espère bien se marier.
« J'ai l'impression que c'était notre destin. Nous venons d'endroits différents mais nous sommes venus ici pour vivre comme une famille. Nous sommes tous très heureux », dit-elle.
Pi Fasi, qui s'est battu toute sa vie, a trouvé aussi sa place, comme garde du corps personnel de l'empereur, et espère bien « rester dans le parc jusqu'à être trop vieux pour travailler ».
Le parc est niché dans des collines à 40 km à l'ouest de la capitale du Yunnan, Kunming, création d'un homme d'affaires flamboyant, Chen Mingjing, qui a fait notamment fortune grâce à l'électronique et l'immobilier.
Il explique en avoir eu l'idée après avoir rencontré des nains dans un train.
« Comme j'ai senti que leurs vies étaient difficiles, j'ai voulu leur construire un bel endroit où ils peuvent à la fois travailler et vivre », explique-t-il.
Les employés sont payés, nourris et logés et reçoivent des leçons d'anglais gratuitement, le propriétaire ayant de grandes ambitions.
« Nous allons mettre en place une équipe de 800 à 1.000 nains et cela sera le plus grand paradis pour eux dans le monde », lance Chen. En attendant, de nouveaux nains arrivent tous les jours dans le parc d'attractions. 

AFP
Mercredi 7 Avril 2010

Lu 252 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs