Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Eminem attaque Trump dans un long rap enragé




Eminem attaque Trump dans un long rap enragé
Le rappeur Eminem a accusé Donald Trump de racisme et d'incompétence dans une longue tirade dans une vidéo, capuche sur la tête, lors d'une cérémonie de remise des prix de la chaîne américaine BET. Eminem, toujours en tête des meilleures ventes de rap de tous les temps, a lancé: "Le racisme, c'est la seule chose qu'il fait fabuleusement", sur la chaîne qui s'adresse particulièrement à un public noir-américain. Le rappeur a aussi accusé le 45e président des Etats-Unis d'être "un kamikaze, qui va probablement déclencher un holocauste nucléaire" dans cette improvisation ("freestyle") de plus de 4 minutes 30 filmée dans un parking couvert de Detroit et diffusée mardi soir lors de la retransmission de la cérémonie.
L'artiste, blanc et issu d'un milieu défavorisé qui a massivement voté pour Donald Trump lors de l'élection de 2016, a lancé un ultimatum à ses fans. "Tu es un de mes fans et tu le soutiens -- c'est la ligne rouge. Tu es pour ou contre", a rappé Marshall Mathers III, le vrai nom d'Eminem, avant d'apporter son soutien aux joueurs de football professionnels qui dénoncent les violences policières contre les Noirs en posant un genou à terre pendant l'hymne national.
Un geste de protestation dénoncé avec violence par le président à la moindre occasion mais qu'Eminem estime être un moyen de détourner l'attention de la crise à Porto Rico provoquée par l'ouragan Maria ou des 58 personnes abattues par un tireur lors d'un concert à Las Vegas. Eminem avait déjà attaqué Donald Trump dans sa dernière chanson rendue publique l'année dernière en pleine campagne électorale. Mais le rappeur de Detroit, qui doit sortir bientôt un nouvel album, n'a pas toujours été opposé au milliardaire.
En 2004, alors qu'il avait organisé une gigantesque opération de promotion - une fausse convention à New York pour annoncer sa candidature à l'élection présidentielle - Eminem avait été introduit sur scène par Donald Trump.
"Je reconnais un vainqueur quand j'en vois un, et Donald Trump vous dit maintenant que Slim Shady (l'alias d'Eminem, ndlr) est un vainqueur. Il a un cerveau, du cran, et le vote de Donald Trump", expliquait le magnat de l'immobilier, dans un ton pas si éloigné de celui qu'il a employé douze ans plus tard en se présentant lui-même à l'élection présidentielle américaine. "Je suis Donald Trump, j'ai toujours raison", ajoutait-il.

Vendredi 13 Octobre 2017

Lu 697 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs