Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Elles ont dénoncé les prises de position des courants rétrogrades : Les ONG se mobilisent contre l’obscurantisme




Plus d’un millier d’associations dont l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH), le Forum des Alternatives Maroc (FMAS), le Réseau amazigh (AZETA), Bayt Al Hikma, l’Association jeunes pour jeunes ont tenu mercredi un point de presse à Rabat pour «dénoncer les propos rétrogrades tenus par plusieurs groupes islamistes  contre la modernité, la démocratie et les grandes lignes de la Constitution».
Ces associations ont affirmé qu’elles défendront les principes de la prééminence des conventions internationales sur les lois locales, les libertés individuelles et collectives, l’égalité entre les sexes, la liberté de croyance et la constitutionnalisation de la langue amazighe.
Dans un document adressé à l’opinion publique, elles ont demandé à ce que la Constitution soit fondée sur les principes de la modernité afin d’assurer la justice sociale et le respect des droits humains tels qu’ils sont universellement reconnus.
En réponse aux journalistes présents, Kamal Lahbib, secrétaire général du FMAS, a souligné que le Mouvement du 20 février soutient les positions de ces associations qui milite pour la liberté et la démocratie. Il a affirmé que ces organisations aspirent à un changement pacifique et civilisé loin des violences régnant dans d’autres pays de la région. 
Il a, par ailleurs, indiqué qu’il était temps pour que tous les démocrates s’unissent pour exiger le   respect des libertés dans la Constitution et dans la pratique. Ceci d’autant plus que les forums sociaux peuvent jouer un rôle important au Maroc et dans la région. Selon lui, ces forums vont, dans les prochains mois, assurer l’échange et le partage d’expériences entre les différents mouvements sociaux revendicatifs.
Pour Houria Esslami, présidente de la Fondation Driss Benzekri, le tissu associatif militant au sein de  la société civile défendra le principe de la prééminence des lois et conventions internationales sur le droit positif national et ne céderont en aucun cas aux propos antidémocratiques des courants rétrogrades.

Montassir SAKHI
Vendredi 17 Juin 2011

Lu 288 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs